• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    « Komm du, letzer... »

    Rainer Maria Rilke

    « C'est cette extrême banalité de la souffrance, où je ne me reconnais plus moi-même ni ne suis reconnu de personne, qui en fait une expérience-limite où l'ipséité même, en se maintenant pourtant encore, chancelle au bord du gouffre de son effondrement, et qui rapproche décisivement l'épreuve de la souffrance de cette autre ex-pér-ience aux limites : la mort » (Claude Romano, L'événement et le monde, Paris, PUF, « Épimethée », 1998, p.241). Ci-dessous le dernier poème écrit par Rilke avant sa mort : « Komme du, letzer ».
    Approche, dernière chose que je reconnaisse,
    mal incurable dans l'étoffe de peau; [...]
    Naïvement pur d'avenir, je suis
    monté sur le bûcher trouble de la douleur,
    sûr de ne plus acheter d'avenir
    pour ce coeur où la source était muette.
    Suis-je encore, méconnaissable, ce qui brûle?
    Je n'y traînerai pas de souvenirs.
    Ô vie, ô vie; être dehors.
    Et moi en flammes. Nul qui me connaisse

    Source :

    Rilke, Komm du, letzer... », traduction française
    de Philippe Jacottet, Poésie, Le Seuil, p. 463-464,
    cité par Claude Romano, L'événement et le monde,
    Paris, PUF, « Epiméthée », 1998, p. 241
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • La Porte de l'Enfer
    • Extraits Ici est la vie, mille fois dans chaque minute, dans le désir et dans la douleur, dans la...
    • « Komm du, letzer... »
    • Approche, dernière chose que je reconnaisse, mal incurable dans l'étoffe de peau; [...] Naïvement...