• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Recours collectif contre Loto-Québec : une lettre d'adieu déposée en preuve

    Guy Benjamin

    L'intérêt de ce texte réside plus particulièrement dans le statut juridique qu'un juge de cour du Québec a attribué à la lettre d'adieu* dont il a autorisé le dépôt en preuve d'un recours collectif. Le deuxième intérêt pour l'étude de la mort volontaire consiste dans le lien à établir entre jeu*, alcool*, toxicomanie*, dépression* et suicide. Ce lien doit encore être prouvé, malgré certaines indices qui vont dans ce sens. Aussi peut-on se demander si le point de départ des conduites extrêmes et suicidaires de la personne dont la lettre fait l'objet de ce texte n'est précisément pas son penchant vers la dépression. L'accident mortel qu'il a causé en état d'ébriété ne montre-il pas que son inclination pour l'alcool était déjà un signe probable d'un état dépressif déjà existant préalablement?
    Nous publions ci-dessous quelques extraits d'un article de Guy Benjamin, paru le 29 septembre 2008 dans Le Soleil, journal de Québec intitulé, «Recours collectif contre Loto-Québec : une lettre d'adieu déposée en preuve»:

    Le juge Gratien Duchesne, qui entend le recours collectif des joueurs pathologiques contre Loto-Québec, permet le dépôt en preuve de la lettre d'adieu d'un homme qui s'est enlevé la vie en juin 2004.

    «Les vidéopokers au Québec ont été ma mort. Je demande au ministre Séguin de réagir à ces nombreux suicides et au mien.» Ce paragraphe de la lettre de six pages a fait pencher le magistrat en faveur de l'acceptation du document comme preuve pertinente. Au moment du geste fatal posé par le joueur, Yves Séguin était ministre des Finances et ministre responsable de Loto-Québec.

    S'il a permis que la lettre soit versée au dossier, le magistrat a tout de même limité le témoignage de la veuve de l'auteur de la lettre. [...] Le juge Duchesne a refusé le dépôt du rapport d'enquête du coroner sur la mort du joueur. Il ne voyait pas en quoi les causes du décès l'aideraient à répondre aux questions qui lui sont posées dans ce recours. [...]

    Le contre-interrogatoire de la femme a permis d'apprendre que son mari avait tenté à deux reprises de s'enlever la vie. Il montrait des signes d'état dépressif dès 1989, 15 ans avant de poser le geste fatal. [...]

    Au début des années 80, il a été impliqué dans un accident mortel alors que ses capacités étaient affaiblies par l'alcool. «Ça l'a poursuivi toute sa vie. C'est l'une des raisons pour laquelle il s'est lancé dans le jeu», d'admettre le témoin.

    Après l'accident, il a cessé de boire pendant 18 ans, de préciser la veuve. Mais dans les dernières années de sa vie, il a mêlé alcool, drogue douce et jeu, jusqu'au moment où il s'est retrouvé avec une dette de 48 000 $ et où il mit fin à ses jours.
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Le moi posthume
    • L'immortalité* n'est d'ailleurs jamais que la projection dans l'infini de ce droit naturel et...