Université internationale de la francophonie à Montréal

Jacques Dufresne

Agora

La langue française est de nouveau aux soins intensifs à Montréal. Le 8 septembre 2020, le directeur de l’Action nationale, Robert Laplante, proposait un traitement à base d’oxygène : «La véritable réforme dont le français a besoin est celle qui établira le primat de l’initiative sur le repli défensif. Il faut témoigner de la confiance dans la force et la capacité portante du français comme moyen et matériau de construction de notre apport au concert des nations. Une proposition phare doit être lancée pour faire la preuve du sérieux du gouvernement du Québec. La création de l’Université internationale de la Francophonie devrait inaugurer le plan de renforcement et de promotion du français […] Elle devrait porter le nom de Jean-Marc Léger, l’un des artisans, en 1961, de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (AUPELF).» Le Devoir

L’Agora a contribué à ce projet en publiant, en 2008, à l’occasion du Sommet de Québec, L’Encyclopédie de la Francophonie, dont la mise à jour pourrait être achevée en partenariat avec la nouvelle université.

À lire : Léopold Senghor et la civilisation de l’universel
Jean-Marc Léger
Centres de lecture et d’animation culturelle
Les disparités du système québécois de financement des universités, par Marc Chevrier

À lire également du même auteur

Hôpitaux : priorité aux donneurs de sens
Version complète d'un article paru dans le journal Le Devoir le 22 janvier 2021

Jeûne médiatique
Ascèse appropriée à une humanité où, en raison de l'omnipr&ea

Les trois virus : biologique, informatique et idéologique
Les deux premiers sont bien connus. Définition du troisième : une idée s&e

Julie Payette ou l’abdication de la première reine astronaute
Voici une bonne raison de remplacer Julie Payette par un ou une autochtone.

Éblouir pour régner
Où l'on voit comment, fort de ses connaissances en optique, Descartes propose au roi d

Le Chant du cygne, mourir avec dignité
En avril 1990, L'Agora organisait, en collaboration avec l'Ordre des Infirmi&egrav

Sainte-Élisabeth
Au coeur de l’histoire de ce village, un couvent des Soeurs de la Providence devenu un monumen