• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Marché



    Définition

    Dans un premier sens, concret, le marché est un "lieu public, couvert ou en plein air, où se tiennent toutes sortes de marchands qui exposent et vendent des denrées alimentaires, des articles de bazar et des objets d'usage courant" (Trésor de la langue française informatisé). On parlera, de manière générale, d'un "lieu où l'on se rassemble pour vendre et acheter, et, par extension, lieu quelconque où il se présente des acheteurs" (Th. Bachelet, Dictionnaire général des lettres, des beaux-arts et des sciences morales et politiques, Paris, Delagrave, 1876).

    De manière plus abstraite, on définira le marché comme l'"ensemble de consommateurs réels ou potentiels d'une production, d'un service" (Trésor de la langue française informatisé)

    On emploie aussi, pour désigner le système économique occidental, l'expression d'"économie de marché": "conception des relations commerciales fondée essentiellement sur l'équilibre des achats et des ventes, sur l'état de l'offre et la demande" (Trésor de la langue française informatisé)

    L'économiste François Perroux propose une intéressante définition du marché: "ensemble de firmes, centres de décision autonome, liées entre elles par un réseau d'échanges, qui rend interdépendants tous les prix et toutes les quantités" (Écon. XXe s., 1964, p. 282; cité par le Trésor de la langue française informatisé).

    Documentation

    Jean-Paul Tchang, De la criée au Globex: l’interconnexion des marchés, Les Cahiers de médiologie, no 3 "Anciennes nations, nouveaux réseaux (format PDF)

    Document sonore:

    Le marché, une idée devenue folle. Vous pouvez écouter à l'aide de Windows Media Player ce documentaire radiophonique de Louis Belzile ("Des idées plein la tête", Radio-Canada, 24 mars 2002): "À nous qui avons cru que le monde était libéré du totalitarisme avec la chute du mur de Berlin et la fin de l'URSS, l'histoire a ménagé une vilaine surprise. La pensée unique, fond de commerce du totalitarisme, n'est pas morte. Elle s'incarne plutôt bien dans un grand corps : l'«économisme». L'économisme est posture intellectuelle qui consiste à croire et à répandre une vision unidimensionnelle du monde : l'économie de marché et ses corollaires. Hors du marché, point de salut. Le marché et rien d'autre. Cette vision étroite a remplacé la religion, elle est devenue notre religion laïque. Ce document est athée."
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    Documents Associés
    Raccourcis

      Référence


      Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.