• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Fluxs RSS:

    Impression du texte

    Cannabis

    Définition

    "Plante dont les feuilles et la résine ont des propriétés psychoactives du fait de son principe actif, le tétrahydrocannabinol (THC), ou delta - 9." On désigne sous le nom de haschisch la "résine issue de la plante de cannabis et transformée en pâte" et sous celui de marijuana les "feuilles de cannabis séchées".

    source: Sénat français - Commission d'enquête sur la politique nationale de lutte contre les drogues illicites, Drogue: l'autre cancer. Rapport d'information (no 321) - session ordinaire de 2002-2003. Remis à Monsieur le Président du Sénat le 28 mai 2003. Annexe au procès-verbal de la séance du 3 juin 2003. Présidente de la Commission : Nelly Olin. Rapporteur : Bernard Plasait (site Web du Sénat français) - reproduction autorisée par le site d'origine

    Enjeux

    Trafic international de cannabis

    "D'après le rapport pour 2002 de l'OICS, le cannabis continue d'être cultivé illicitement à grande échelle dans de nombreux pays africains, ce qui s'explique en partie par les prix peu élevés offerts pour les produits agricoles traditionnels. Les superficies illicitement cultivées s'étendent dans les pays ou les régions touchés par la guerre civile ou les conflits armés. Environ un quart des saisies mondiales de résines et de feuilles de cannabis sont effectuées en Afrique et, d'après les chiffres de l'OICS, 60 à 70 % de la résine de cannabis saisie en Europe proviendraient du Maroc.

    Lors de son audition par la commission d'enquête, M. Bernard Petit, chef de l'OCRTIS, a déclaré : «
    L'honnêteté me pousse à dire que 85 %, voire 90 % de la résine de cannabis interceptée dans tous les pays d'Europe provient du Maroc. C'est le Maroc qui est le grand producteur de résine de cannabis pour toute l'Europe. Cela représente environ 2.000 tonnes de résine produite au Maroc -certains vont jusqu'à 3.000 tonnes- et les autorités marocaines n'en reconnaissent que 1.750. C'est énorme. On en saisit environ 600 à 700 tonnes en Europe et 1.000 tonnes s'évaporent donc et passent à travers tous les filtres. Effectivement, le Maroc est un problème au regard du trafic de résine de cannabis (27)».

    Le cannabis marocain est acheminé principalement par l'Espagne et, dans une moindre mesure, par le Portugal et la France, à destination de divers pays européens. Certaines filières passeraient aussi par l'Algérie et la Tunisie ou y aboutiraient.

    S'agissant des autres zones de culture illicite de cannabis, le rapport pour 2002 de l'OICS mentionne également les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes où il est essentiellement destiné à la consommation locale, de même que le cannabis produit en Amérique du Sud. Tous les pays d'Amérique du Sud ont signalé des saisies de cannabis qui représentent un total d'environ 8 % de l'ensemble des saisies de feuilles de cannabis effectuées dans le monde. En outre, le cannabis produit en Colombie est introduit clandestinement aux Etats-Unis. Enfin, s'agissant du continent asiatique, le rapport pour 2002 de l'OICS mentionne notamment l'ampleur considérable de la culture illicite du cannabis en Afghanistan et au Pakistan où ce produit « pousse à l'état sauvage ». La résine de cannabis continue ainsi d'être acheminée clandestinement de ces deux Etats vers d'autres pays d'Asie occidentale et vers l'Europe.

    Enfin, le rapport pour 2002 de l'OICS révèle également que le cannabis continue d'être cultivé illicitement à une grande échelle dans toute l'Europe et que cette culture est en progression sensible dans les Etats membres de l'Union européenne, ce qui pourrait être lié aux politiques que certains Etats ont adoptées et qui témoignent d'une indulgence discutable à l'égard de la détention de cannabis.

    Dans la pratique, on distingue
    trois niveaux de trafic international de résine de cannabis : - un niveau bas, pour lequel le trafic est entre les mains d'usagers/revendeurs ou de petits trafiquants locaux, portant sur des quantités relativement modestes (10 à 100 kilogrammes) dissimulées dans des véhicules de tourisme pour franchir les frontières marocaine, espagnole et française;
    - le
    grand trafic international ayant lieu presque exclusivement par le biais des transports routiers internationaux, en provenance du Maroc et d'Espagne et étant le fait de réseaux structurés et organisés. Ces trafiquants profitent des flux licites de marchandises pour importer en Europe des quantités très importantes (de 500 kilogrammes à plusieurs dizaines de tonnes) en un seul passage. Pour ce type de trafic, la France n'est souvent qu'un pays de transit, ces grandes quantités étant destinées aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, où le haschisch est souvent reconditionné sous des quantités plus petites pour être réexpédié en France;
    - le
    trafic intermédiaire, sans doute le plus déstabilisant sur le plan économique et social, qui est apparu en France depuis environ trois ans, et qui est le fait de différents groupes de délinquants qui importent, régulièrement, d'importantes quantités de cannabis d'Espagne en France selon le mode opératoire des « go fast ».
    (27) Le représentant de la délégation marocaine rencontré à Vienne par la commission, lors de la Conférence des stupéfiants de l'ONU, a rappelé sur ce point la lourdeur de l'héritage de la colonisation et indiqué que le Maroc n'avait pas les moyens de contrôler ses côtes."

    Sénat français - Commission d'enquête sur la politique nationale de lutte contre les drogues illicites, Drogue: l'autre cancer. Rapport d'information (no 321) - session ordinaire de 2002-2003. Remis à Monsieur le Président du Sénat le 28 mai 2003. Annexe au procès-verbal de la séance du 3 juin 2003. Présidente de la Commission : Nelly Olin. Rapporteur : Bernard Plasait (site Web du Sénat français) - reproduction autorisée par le site d'origine

    Documentation

    Arnold, Jonathon Carl. The behavioural and neural effects of cannabinoids: Studies using Lewis and Wistar strain rats. Thèse. University of Sydney. College of Science and Technology. 2001: "Cannabis (known in its common forms as Cannabis sativa or Cannabis indica) is the most widely used illicit drug in the world and has been used for thousands of years for medicinal, religious and hedonistic purposes. In the last half of the 20th century the therapeutic uses of cannabis were largely ignored as most Western governments prohibited the use of the drug. Prohibition has come about largely as a result of the view that cannabis is a dangerous drug that poses major risks to both mental and physical health. However, this view is being increasingly challenged in recent years with a major popular movement towards decriminalization of cannabis occurring in some Western countries and a resurgence of interest in the medicinal properties of cannabis. (...) However, our knowledge of the behavioural, neural and emotional effects of cannabis and the cannabinoids has often lagged behind our understanding of basic cannabinoid pharmacology. The present thesis attempts to further the understanding of the behavioural, neural and emotional effects of cannabinoids, using laboratory rats as subjects. (...)" (Australian Theses Digital Program - texte intégral en format PDF)

    Craig Lambert, “Shakespeare’s “Tenth Muse”?, Harvard Magazine, vol. 104, no 1, septembre-octobre 2001

    Fiches du réseau Protéus:
    usage médical de l'huile et des graines du chanvre
    usage médical des feuilles et des fleurs du chanvre


    Article: culture et usage du chanvre, 1834, sur le site La France Pittoresque

    Images
    Cannabis sativa: planche de botanique, Prof. Dr. Otto Wilhelm Thomé, 1885, Kurt Stübers library (All.)
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Informations
    Documents Associés
    Jacques Dufresne
    Cannabis, Cannabis re-créatif, Pindare, Blake, Tranquillisants. Nominalisme

    10%
    Dons reçus (2017-2018): 2 396$
    Objectif (2017-2018): 25 000$


    Nous avons reçu près de 22 000$ lors de la campagne 2016-2017. Nous vous remercions de votre générosité. Pour la campagne 2017-2018, notre objectif s'élève à 25 000$.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.