• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition

    Asclépiade incarnate


    Sept ou huit tiges au plus, rassemblées près d'un petit ruisseau:


    L'ombre de cette fleur vermeille
    Et celle de ces joncs pendants
    Paraissent être là-dedans
    Les songes de l'eau qui sommeille.

    photo: 07/07 2005, Kingscroft, Québec

    Définition

    Plante vivace, TIGE glabre, ramifiée, charnue, FEUILLES opposées, lancéolées ou oblongues-lancéolées, profondément nervurées, INFLORESCENCE en ombelles, FLEUR à cinq sépales rouges ou pourpre très ouverts, et cinq pétales roses pâle très courts.
    Odeur très délicate.

    Fleurit en été, à peu près en même temps que l'Asclépiade commune. Forme de très petites colonies à proximité des cours d'eau.

    La fleur est plus petite et plus délicate que celle de l'Asclépiade commune.

    Cette plante est considérée toxique pour le bétail.

    Les amérindiens l'ont utilisée comme plante textile.

    Usage médicinal:

    Les principes actifs se trouvent dans la racine, qui n'a pas l'odeur des fleurs mais possède en revanche un goût prononcé, d'abord sucré puis amer.

    On l'a utilisée notament contre des affections rhumatismale, asthmatique, catarrhale, et syphilitique. Elle peut aussi servir de vermifuge

    Essentiel

    «Auprès de cette grotte sombre
    Où l'on respire un air si doux,
    L'onde lutte avec les cailloux,
    Et la lumière avecque l'ombre.

    (...)

    C'est un des miroirs où le Faune
    Vient voir si son teint cramoisi,
    Depuis que l'amour l'a saisi,
    Ne serait point devenu jaune.

    L'ombre de cette fleur vermeille
    Et celle de ces joncs pendants
    Paraissent être là dedans
    Les songes de l'eau qui sommeille.»


    Tristant l'Hermite, Le promenoir des deux amants
    (voir le poème entier en document associé)

    Documentation

    Fiches d'identification:
    1. missouriplants.com (ang.) avec photos de qualité et description
     

    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-07-26
    Loading

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.