• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Laurendeau André

    Journaliste, intellectuel, homme politique, romancier, dramaturge, essayiste et animateur de télévision québécois.

    Fils unique d'Arthur Laurendeau et de Blanche Hardy; marié à Ghislaine Perrault, le 4 juin 1935

    1923-1931 Études au Collège Sainte-Marie (Montréal)
    1932-1934 Études à l'Université de Montréal
    1935-1937 Séjour en Europe. Études de littérature et de philosophie à la Sorbonne et à l'Institut catholique de Paris

    1932 Co-fondateur du mouvement de jeunesse nationaliste Jeune-Canada
    1934-1937 Collaborateur à la revue L'Action nationale
    1937-1943 et 1948-1954 Directeur de L'Action nationale

    1942 Secrétaire général de la Ligue pour la défense du Canada
    1943 Secrétaire et chef de l'aile québécoise du Bloc populaire canadien (1944
    Sec. (1943) et chef (1944) de l'aile québécoise du Bloc populaire canadien; démissionne le 6 juillet 1947

    1944-1948 Député de Montréal-Laurier à l'Assemblée législative du Québec

    1947 Rédacteur en chef adjoint du quotidien montréalais Le Devoir; rédacteur en chef en 1957

    1953-1961 Animateur de «Pays et Merveilles», émission du réseau français de télévision de Radio-Canada

    1963-1968 Coprésident de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (Commission Laurendeau-Dunton)

     

    Photo prise vers 1935-1940. Source : Archive de La Presse (Wikicommons)

    Oeuvres

    Alerte aux Canadiens français, Montréal, les Éditions de l'Action nationale, 1940?

    Ce que nous sommes, Ottawa, Editions Outaouaises, 1945 (conférence prononcée sous les auspices de la Société St-Jean-Baptiste d'Ottawa au Château Laurier, le 23 juin 1945)

    Ces choses qui nous arrivent : chronique des années 1961-1966. Préf. de Fernand Dumont, [Montréal], HMH, 1970

    Journal tenu pendant la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, Outremont, VLB-Septentrion, 1990

    L'abbé Lionel Groulx, Montréal, Éditions de l'A.C.F., 1938?

    "La centralisation et la guerre", Montréal, Bloc populaire canadien, 1946?

    La crise de la conscription 1942, Montréal, Éditions du Jour, 1962

    Nos écoles enseignent-elles la haine de l'anglais?, Montréal, Éditions de l'Action nationale, 1940; 1967.

    Notre nationalisme, Montréal, imprimé au "Devoir", 1935

    "Nous avons déjà perdu la guerre...", Montréal, Bloc populaire canadien, (1945?)

    Penser l'éducation: nouveaux dialogues avec André Laurendeau. Textes réunis et présentés par Nadine Pirotte, Montréal, Boréal Express, 1989, 233 p.

    Radio-télévision et vie française, Montréal, Éditions Bellarmin, 1956

    Théâtre, Montréal, éditions HMH, 1970.

    Une vie d'enfer, Montréal, Éditions HMH, 1965

    Voyages au pays de l'enfance, Montréal, Éditions Beauchemin, 1960


    Documents en ligne:

    Il y a l'Europe du plaisir ou celle, vécue comme un malaise, des «retour d'Europe»

    Une démocratie peut-elle tolérer la présence d'élites dans son sein?

    Personne n'est hostile. Pourquoi nous rappeler à chaque instant qu'il est juif?

    Ces jeunes sont les fils de leurs pères: les idées ont changé, les attitudes, non!

    On parle comme ça vient, et ça vient presque toujours bien ...

    Le recours à l'enfance

    Printemps

    Un réflexe moral: (éditorial), Le Devoir, 13 août 1956 (site de Claude Bélanger)

    Éditoriaux de Laurendeau relatifs à la grève de l'amiante de 1949 (Le Devoir): Pour la sécurité syndicale, 8 mars 1949; Grève illégale, sillicose illégale, 29 mars 1949; Grève illégale, grève juste, 26 avril 1949; Qui veut-on dans l'amiante?, 2 mai 1949; Lettre ouverte à l'ambassadeur des États-Unis, 9 mai 1949; Qui leur jettera la première pierre?, 11 mai 1949; A-t-on perdu la tête à Québec?, 15 mai 1949; Les grèves, 24 mai 1949; La justice au pays de Québec, 6 juin 1949 (format PDF, Acrobat Reader). On peut consulter ici les autres textes de l'extraordinaire dossier sur la grève de l'amiante réalisé par Claude Bélanger et apparaissant sur son site consacré à l'histoire du Québec

    "Sur cent pages de Pierre Elliott Trudeau", Le Devoir, 6-11 octobre 1956 (site de Claude Bélanger): Première partie
    Deuxième partie
    Troisième partie
    Enregistrements sonores:

    La politique en temps de guerre - 1
    Une causerie d'André Laurendeau sur les événements qui ont marqué la semaine tels que le coût per capita du budget de guerre 1943-1944, la teneur des récentes attaques du Parti libéral contre le Bloc populaire et l'analyse des motions anticonscriptionnistes présentées devant l'Assemblée législative du Québec par René Chaloult du Bloc populaire et J.A. Beaulieu du Parti libéral.
    Le Bloc populaire canadien
    , 1943, 13 min 37 sec. Source: Radio-Canada (Zone éducation)

    La politique en temps de guerre - 2
    Une autre causerie hebdomadaire d'André Laurendeau sur des événements récents tels que la vente par le gouvernement canadien de 150 millions de livres de fromage à la Grande-Bretagne, l'interdiction par le ministre de la Justice Louis Saint-Laurent d'une réunion publique en faveur de Camilien Houde ou la prime de 2,50 $ par tête accordée à un bureau de détectives pour localiser des conscrits.
    Le Bloc populaire canadien
    , 1943, 13 min 49 sec. Source: Radio-Canada (Zone éducation)

    Documentation


    «André Laurendeau aujourd'hui: vie de l'esprit et modernité» (dossier), Les Cahiers d'histoire du Québec au XXe siècle, no 10, année 2000 (éditeur: Les Publications du Québec); pour une critique de ce numéro, cliquez ici; autre recension, par François Charbonneau, Politique et sociétés, vol. 20, no 2-3, 2001 (à paraître)

    Pierre Anctil, "Le Devoir", les Juifs et l’immigration. De Bourassa à Laurendeau, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1988

    Michael D. Behiels, The Social and Political Ideas of André Laurendeau, mémoire de maîtrise, Edmonton, University of Alberta, 1969

    Félix Bouvier, André Laurendeau et la question nationale canadienne-française entre 1947 et 1948, mémoire de maîtrise, UQAM, département d’histoire, 1993

    Louis Chantigny, dans L'Incunable, publication périodique de la Bibliothèque nationale du Québec: «André Laurendeau à Paris, ou l'effervescence intellectuelle», «André Laurendeau à Paris, ou le statut de l'intellectuel», vol. 19, no 1, mars 1985, p. 10-18; «André Laurendeau à Paris, ou l'histoire de l'intellectuel», vol. 19, no 3, septembre 1985, p. 14-22; «André Laurendeau, journaliste, ou l'incandescence sous le givre», vol. 18, no 1, mars 1984, p. 7-10; «Laurendeau à Paris ou l'intellectuel non conformiste», vol. 20, no 2, juin/septembre 1986, p. 36-47; «Laurendeau à Paris ou un intellectuel à la recherche de sa définition...», vol. 20, no 1, mars 1986, p. 26-37; «Laurendeau arrive à Paris en plein crise historique», vol. 18, no 2, juin 1984, p. 11-15.

    Robert Comeau et Lucille Beaudry (dir.), André Laurendeau : un intellectuel d’ici, troisième colloque sur les leaders politiques du Québec contemporain, Québec, PUQ, 1990

    Gilles Durand, La pensée économique, sociale et politique d’André Laurendeau (1947-1959), mémoire de maîtrise, Montréal, Université de Montréal, département d’histoire, 1969

    Donald J. Horton, André Laurendeau : la vie d’un nationaliste 1912-1968, traduit de l’anglais par Mario Pelletier, Montréal, Bellarmin, 1995 Compte rendu de Jean-Philippe Warren,dans Recherches sociographiques, 1999
    Denis Monière, André Laurendeau et le destin d’un peuple, Montréal, Québec\Amérique, 1983. Ouvrage disponible en ligne sur le site Les Classiques des sciences sociales.

    Documents en ligne:

    Denis Monière, La société distincte d'André Laurendeau, Le Devoir, 17 mars 1989 (sur le site de Vigile)

    Michel Sarra-Bournet, À la recherche de l’égalité: l’aménagement des langues selon Laurendeau, Trudeau, et Lévesque

    Michael Oliver, Réflexions sur la Commission d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, ISUMA, vol., 2, no 2, été 2001

    Fernand Foisy raconte Michel Chartrand. Extraits de Les voies d'un homme de parole.
    - Rencontre d’André Laurendeau (Planète Québec)

    La théorie du roi nègre, par Claude Bélanger, professeur, Department of History, Marianopolis College (angl.)

    Luc Chartrand, Le mythe du Québec fasciste, L'Actualité, vol. 22, no 3, 1er mars 1997 (site de François-Pierre Gingras)

    Rosaire Morin, Les origines de L'Action nationale, L'Action nationale, avril 2000

    Michael D. Behiels, recension de: Léon Dion, Québec 1945-2000. Tome II. Les Intellectuels et le temps de Duplessis, Sainte-Foy, Presses de l'Université Laval, 1993, 452 p. Revue québécoise de science politique, no 26 "hors thème", automne 1994

    Denis Monière, Les débats idéologiques, L'année politique au Québec 1988-1989. L'auteur évoque les deux colloques consacrés à Laurendeau qui ont eu lieu en 1988
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2013-03-15
    Loading
    Informations
    Données biographiques
    Nationalité
    Canada
    Naissance
    21 / 03 / 1912, Montréal, Qc
    Déces
    01 / 06 / 1968
    Documents Associés
    Marc Chevrier
    politique québécoise, régime politique, nationalisme, intellectuel
    Marc Chevrier
    Québec, nationalisme, politique, monarchie canadienne
    Raccourcis
    Notice biobliographique (L'ILE)
    Brève biographie (École secondaire André-Laurendeau, Saint-Hubert, Qc)
    Qui est André Laurendeau? (Cégep André Laurendeau, Montréal, Qc)
    Fonds d'archives des familles Laurendeau et Perrault (Centre de recherche Lionel-Groulx); voir également le Fonds Ligue d'Action nationale
    André Laurendeau, inventeur du mot "joual"
    Index de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme (Bibliothèque nationale du Canada)
    Prix André-Laurendeau (Association canadienne-française pour l'avancement des sciences)
    Prix André-Laurendeau (décerné par la Ligue d'action nationale, Qc)
    Décès de Léon Dion, "fils spirituel de Laurendeau"

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.