• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Politique

    Vers l'indépendance?

    Hélène Laberge
    VERS L'INDÉPENDANCE? Le pays à portée de main, par Jean-Marc Léger, Éditions Leméac, 1993.

    Jean-Marc Léger: droiture, fidélité. Fernand Dumont exprime ma propre pensée quand il écrit, dans la préface: "Depuis sa jeunesse, selon la droite ligne d'une indéfectible fidélité, il s'est attaché aux problèmes de notre nation." Quand il compose le nationalisme de sa jeunesse avec les réalités actuelles, Jean-Marc Léger le fait sans le décomposer et au risque d'encourir les pires reproches.
    Les pires reproches, ce sont des reproches de nationalisme ethnique ou de racisme. "Encore un peu, écrit Jean-Marc Léger, et d'aucuns feront mine de subodorer une forme larvée de racisme ou une manifestation "de purification ethnique" dans la simple volonté d'affirmer le caractère français du Québec."
    S'il est une chose que sa longue expérience de militant indépendantiste a apprise à Jean-Marc Léger, c'est l'art d'éviter cet abîme de culpabilité exagérée dans lequel se laissent facilement pousser les nationalistes qui osent soutenir que leur pays est plus qu'un simple territoire.
    "Nous ne saurions accepter sans nous renier une définition purement géographique et circonstancielle du Québécois, qui nous ferait culturellement multiples, c'est-à-dire anonymes et linguistiquement asexués." [...] "Il faut tenir que la définition élémentaire du Québécois inclut nécessairement la qualité de francophone, soit de souche, soit d'élection." [...] "Si nous sommes des Québécois francophones, nous sommes aussi, et plus profondément, de "langue française", parce que nous sommes d'origine française." [...] "Au Québec, seules les nations amérindiennes et la communauté anglophone (de souche) répondent à la définition de minorité."
    Voilà une position droite et claire. S'agit-il d'un nationalisme ethnique comme celui des Serbes? Reportons-nous à l'article de Louis Balthazar dans ce numéro de L'Agora. On y trouve une distinction nette entre le nationalisme ethnique des pays slaves et germaniques et le nationalisme volontaire, éclairé de la France, de l'Angleterre et des États-Unis.
    Ce qui fait que les nationalismes français, anglais ou américain ont pu demeurer éclairés, en prin cipe et en fait, c'est notamment qu'ils ont été tellement forts qu'ils n'ont pas eu besoin de se proclamer. Je ne peux exister si tu existes! Ce sont les faibles qui parlent ainsi. Chez les forts, le problème est réglé avant de se poser. En outre, Anglais, Français et Américains, imitant en cela les Grecs et les Romains, ont associé leur rêve d'universalité à leur sentiment d'identité. Si bien qu'être Français, Anglais ou Américain, c'était, aux grandes heures de gloire de ces nations, la meilleure manière d'être homme.
    En nous rappelant que nous sommes Français et en soulignant à double trait la vocation universelle de la culture française, Jean-Marc Léger nous rattache à une tradition où le nationalisme est légitime parce que lové dans le bouclier de l'universalité. Il a raison. Si les immigrants se sentaient ici en pays aussi français que québécois, au sens étroit du terme, ils craindraient moins d'être ghettoïsés. Quant aux Québécois de souche, ils auraient plus de facilité à sortir de cette culpabilité exagérée dans laquelle d'habiles adversaires les enferment.
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Hélène Laberge
    Documents associés
    Marc Chevrier
    droit, cour constitutionnelle (ou suprême), charte des droits, Charte canadienne des droits et libertés
    Maurice Barrès
    homme politique, théorie, pratique, écrivain, savant
    Yves Mongeau
    Raison, rationalité, politique, idéologie, entendement
    Georges Sorel
    Optimisme, pessimisme, délivrance, politique, misère humaine, nécessités historiques, connaissance expérimentale, réalisme

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.