• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Ingres Jean-Auguste Dominique

    Monsieur Ingres et son violon

    Francis Wey
    Ces jardins et notre académie sont donc une terre presque française, placée sous le patronage de notre église de la Trinité, centre d'un belvédère d'où le regard plane en liberté sur la ville.

    Pénétrez dans cette église, élevée comme un tabernacle au bout de la cité : le monument est lourd et sans caractère. La Révolution française avait fait de ce temple un galetas; Louis XVIII l'a rendu au culte et M. de Blacas l'a fait restaurer selon le goût indigent et glacial du temps, par le correct archéologue du Palais de Scaurus. Exclusivement dévoué à la science de l'antiquité, le gendre d'Alexandre Duval, et le grand-oncle de Henri Regnault, l'estimable Mazois n'a pas su restituer sa physionomie à une église du quinzième siècle; il l'a modernisée à l'antique du jour.

    Que je l'eusse préférée telle que l'a vue M. Ingres lorsque vers 1810 il en fit son atelier pour y peindre son énorme ébauche à la détrempe du Romulus vainqueur d'Acron ! Dans une petite aquarelle, l'artiste s'est représenté presque microscopique et vu de dos, occupé à peindre sur un tabouret, dans cette église, à l'angle de sa toile énorme : son fidèle violon est posé à terre contre le tableau; au-dessus de la toile vous reconnaissez les cintres de la nef. On évoque ainsi les journées solitaires du jeune peintre grignotant sa grande page, et de temps en temps par manière de distraction prenant son archet, pour régaler d'un filet de vinaigre les échos orphelins de la Trinité...
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    Francis Wey
    Mots-clés
    violon, Rome
    Extrait
    Dans une petite aquarelle, l'artiste s'est représenté presque microscopique et vu de dos, occupé à peindre sur un tabouret, dans cette église, à l'angle de sa toile énorme : son fidèle violon est posé à terre contre le tableau (...)
    Documents associés
    Henry Lapauze
    Nicolas Poussin, classicisme
    Anatole France
    Louvre, Eugène Delacroix, génie grec, peinture française
    Gustave Kahn
    peinture française, Édouard Manet, impressionnisme
    Alain
    dessin, peinture, couleur, Balzac, Hegel, nu
    Charles-Pierre Baudelaire
    Charles-Pierre Baudelaire
    peinture française, néoclassicisme, Jacques-Louis David, Guérin, Girodet
    Jean-Auguste Dominique Ingres
    Propos sur l'art et la peinture, Raphaël, Titien, Rubens, Grèce antique, Zeuxis, nouveauté
    David d'Angers
    dessin, David d'Angers, chair

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.