• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'homme, la nature, la techique

        Réflexions inspirées de Bernard Charbonneau et Jacques Ellul, avec la collaboration de l'Association Aquitaine B.Charbonneau J.Ellul, sous la présidence de Sébastien Mor...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

  • La lettre
    • Édition


    La lettre de L'Agora
    Abonnez-vous gratuitement au bulletin électronique. de L'Agora.
    Si l’Encyclopédie de l’Agora demeure progressiste, c’est dans un nouveau sens du mot progrès, fondé sur la science réparatrice et sur le principe de précaution.
    Média social:
    Facebook:


    Flux RSS:

    Impression du texte

    Dossier: Aventure

    Le bonheur dans l'action

    André Maurois
    Qu'est-ce qui vaut le mieux: l'action ou l'inaction? La Baghavad-Gîta et les Upanishads posaient déjà la question et y répondaient: l'action accomplie avec détachement vaut mieux que l'inaction.
    «Un poème est la plus belle aventure» et l'artiste joue le roi des jeux, mais d'autres jeux méritent le respect et l'aventureux génie «qui est en tout homme s'envole comme il peut» (Alain). Il semble inutile d'escalader les plus hautes montagnes, d'y risquer la mort et le gel, ou de descendre au fond des gouffres. Inutile sauf au bonheur. Ceux qui peuvent, grimpent; ceux qui ne grimpent pas applaudissent. Et les riches ne sont à peu près heureux que s'ils se servent de leur fortune pour travailler davantage. Après avoir vaincu ses rivaux, le financier continue de risquer pour se dépasser lui-même. Il a plus d'affaires qu'il n'en peut administrer? Il en crée de nouvelles. Pour un homme qui a gouverné et joué le grand jeu, la retraite est presque insupportable. Il ne peut se désintoxiquer de sa drogue favorite: l'action. Il lui reste la ressource d'écrire ses mémoires et de revivre ainsi ses rudes actions.
    Une société qui permettrait un nouvel Âge d'Or et l'abondance sans travail montrerait qu'elle ne comprend rien à la nature humaine. Il n'y a de bonheur que celui que l'on fait soi-même. Le plaisir de l'écrivain, ce n'est pas le succès, c'est d'écrire. «J'ai parfois entrevu, disait Flaubert, un état supérieur à la vie, pour qui la gloire n'est rien, et le bonheur même inutile...» Inutile, oui, parce que déjà prodigué par l'action de créer. L'ouvrier esclave d'une machine qui lui impose un rythme et des actions monotones subit plus qu'il n'agit. C'est pourquoi il est mécontent. Il retrouvera le bonheur lorsque des robots seront chargés des travaux sans liberté et que l'ouvrier dirigera les robots. L'homme n'aura jamais fini de transformer le monde, de faire des plans, de les éprouver et de les refaire. «Au commencement était l'action.»
    Date de création : 2012-04-01 | Date de modification : 2012-04-01
    Loading
    Informations
    L'auteur

    André Maurois
    André Maurois (1885-1967), pseudonyme de Émile Salomon Wilhelm Erzog. http://www.kirjasto.sci.fi/amaurois.htm
    Mots-clés
    Loisirs, retraite, abondance
    Extrait
    Inutile sauf au bonheur... Il n'y a de bonheur que celui que l'on fait soi-même.

    Contribuez au rayonnement des oeuvres de l'Agora/Homo vivens en devenant membre ou en faisant un don.