• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Senghor Léopold Sédar

     

    http://agora.qc.ca/francophonie.nsf/Dossiers/Leopold_Sedar_Senghor

    Senghor

     

    Peu après la fin de la seconde guerre mondiale, Léopold Sédar Senghor, né le 9 octobre 1906 à Joal, au Sénégal, et décédé le 20 décembre 2001 à Verson, en France, est un poète, écrivain et homme politique. De sa « tour de verre» (qui n'est pas une tour d'ivoire), il regarda « comment la France fête ses morts le lendemain de la Toussaint, alors qu'en Afrique les ancêtres morts sont chaque jour célébrés. La Seine et le Sine ont beau avoir des sonorités proches, l'opposition entre les deux civilisations est radicale. Pourtant. le poète noir se dit prêt à descendre dans la rue pour y rejoindre ses "frères" blancs. »(Poètes français, p. 155)

     

    In memoriam
    C'est Dimanche.
    J'ai peur de la foule de mes semblables au visage de pierre,
    De ma tour de verre qu'habitent les migraines, tes Ancêtres
    impatients
    Je contemple toits et collines dans la brume
    Dans la paix - les cheminées sont graves et nues.
    A leurs pieds dorment mes morts, tous mes rêves faits poussière
    Tous mes rêves, le sang gratuit répandu le long des rues,
    mêlé au sang des boucheries.
    Et maintenant, de cet observatoire comme de banlieue
    Je contemple mes rêves distraits le long des rues, couchés
    au pied des collines
    Comme les conducteurs de ma race sur les rives de la
    Gambie et du Saloum
    De la Seine maintenant, au pied des collines.
    Laissez·moi penser à mes morts!
    C'était hier la Toussaint, l'anniversaire solennel du Soleil
    Et nul souvenir dans aucun cimetière.
    Ô Morts, qui avez toujours refusé de mourir, qui avez su résister à la Mort
    Jusqu'en Sine, jusqu'en Seine, et dans mes veines fragiles,
    mon sang irréductible
    Protégez mes rêves comme vous avez fait vos fils,
    les migrateurs aux jambes minces.
    Ô Morts! défendez les toits de Paris dans la brume dominicale
    Les toits qui protègent mes morts.
    Que de ma tour dangereusement sûre, je descende dans la rue
    Avec mes frères aux yeux bleus
    Aux mains dures.

    Chants d'ombre
    , 1945.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-11

    Notes

    Vie et oeuvre de Léopold Sédar Senghor, consulter:
    Source : Poètes français des XIX° et XX° siècles, Préface de Serge Gaubert, choix, commentaires et notes de Daniel Leeuwers, Paris, Le Livre de poche, 1987, p. 154-155.