• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Plutarque

     

    ucl.bePlutarque, né à Chéronée en 46, mort à Thèbes, biographe et moraliste grec, fit partie du collège sacerdotal de Delphes. Il est l’auteur de nombreux traités, recueillis dans deux collections que Jacques Amyot traduisit à la Renaissance: les Œuvres morales, qui abordent des sujets religieux et éthiques, et les Vies parallèles, récit de quarante-six vies de citoyens grecs et romains illustres, comparées les unes aux autres.

    Voici comment
    Jean-Jacques Rousseau* révèle son attachement à l'oeuvre de cet humaniste: «Dans le petit nombre de livres que je lis quelquefois encore, Plutarque est celui qui m'attache et me profite le plus. Ce fut ma première lecture de mon enfance, ce sera la dernière de ma vieillesse; c'est presque le seul auteur que je n'ai jamais lu sans en tirer quelque fruit» («Quatrième Promenade» dans Les rêveries du promeneur solitaire, Paris, GF Flammarion, 1987, p. 75).

    Plutarque est un témoin privilégié des rites funéraires des suicidés, de la morale et de la législation au sujet du suicide. Il estime que les humains trouvent un puissant secours, pour envisager l’existence d’un cœur tranquille, dans l’absence de crainte devant la mort. « Si les sots s’accrochent à leur corps, ce n’est pas tant par amour de la vie que par la crainte de mourir. […] Quand on sait vivre agréablement, quand, dans la vie, prédomine l’aspect riant et confortable et qu’on peut […] s’en aller sans crainte en disant : “Le dieu lui-même me délivrera quand je voudrai” » (La conscience tranquille, Paris, Arléa, 1991, p. 53). Lorsqu’un pilote est terrassé par une catastrophe imprévue, il sait qu’il peut rejoindre le port qui n’est jamais loin. En nageant, il se sauvera d’un canot qui prend l’eau. De la même façon, un homme qui ne craint pas la mort quittera son corps au moment où des forces contraires prennent le dessus.

    Selon Plutarque, nous ne pouvons faire mieux qu'admirer la constance d'Anaxagore qui déclara, voyant mourir son fils: « Je savais que je l'avais fait mortel » (La conscience tranquille, p. 47).

    IMAGE

    pot-pourri.fltr.ucl.ac.be

    Lien

    http://agora.qc.ca/index/auteurs/plutarque

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-04
    Loading

    Documents associés

    • Coriolan
    • 33.3 [Valérie] se leva, fit lever toutes toutes les autres et se rendit à la maison de Volumnie,...
    • Plutarque humaniste
    • Voltaire* tranche en ce sens dans Le siècle de Louis XIV: «Les Vies de Plutarque sont un recueil...
    • La piété de Plutarque
    • Le Traité d'Isis et d'Osiris est dédié à la prêtresse Cléa qui exerçait le service de la déesse...
    • Question romaine 5
    • Question romaine 5 Pour quelle raison ceux dont on a annoncé faussement la mort à l'étranger...