• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Messiaen Olivier

    MessiaenNé à Avignon le 10 décembre 1908 et décédé à Clichy-la-Garenne le 27 avril 1992, Olivier Messiaen est un inlassable chantre de Dieu. Il a traversé le vingtième siècle en exaltant sa foi chrétienne dans un univers profondément original, celui d'un ermite en quête de vérité mystique, toujours enclin à s'extasier en musique sur les chants d'oiseaux, fruits de la création divine sur lesquels en fin ornithologue, il a acquis au fil des ans une connaissance encyclopédique, et sur la Bible, autre socle de son inspiration. Opus summum, son unique et immense opéra Saint François d'Assise (1983) symbolisera au mieux cette convergence entre le naturel et le spirituel.

    D'abord pianiste, très vite organiste, avant de devenir l'un des plus éminents pédagogues du siècle dernier, notamment en tant que professeur au Conservatoire de Paris, source à laquelle viendront s'abreuver les Boulez, Stockhausen, Xenakis, ceux qui compteront dans l'après-guerre, Messiaen reste le plus célèbre titulaire des orgues de la Trinité, dont on lui a confié la charge en 1931. Première pièce écrite pour l'instrument à la suite de sa nomination, L'apparition de l'église éternelle (1932), d'une durée de sept courtes minutes, consiste en un gigantesque crescendo-decrescendo comparable à une apparition-disparition miraculeuse, saisissante par son pouvoir évocateur, que son auteur qualifiait de musique solide et compacte comme un bloc de pierre.

    Oeuvres

    Quatuor pour la fin des temps

    Louange à l'immortalité de Jésus

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12

    Notes

    Yannic Millon, «Olivier Messiaen» dans L'OSM et Zubin Metha à la Basilique Notre-Dame, mercredi le 17 septembre 2008 (Programme).

    Documents associés