• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Gagnon Serge

    Gagnon SergeSerge Gagnon né en 1939 à Sainte-Agnès (maintenant La Malbaie) au Québec est un historien et un professeur québécois. Après des études en lettres et en histoire au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière et à l'Université Laval, il enseigne à l'Université d'Ottawa et l'Université du Québec à Trois-Rivières. Serge Gagnon est professeur retraité de l'Université du Québec à Trois-Rivières et membre du centre inter-universitaire d'études québécoises. Parmi ses ouvrages signalons

    Le Collège de Sainte-Anne au temps de l'abbé François Pilote : les conflits du personnel enseignant, 1968
    Idéologie et savoir historique : l'historiographie de la Nouvelle-France de Garneau à Groulx, 1965
    Le Québec et ses historiens de 1840 à 1920 : la Nouvelle-France de Garneau à Groulx, 1978
    Mourir, hier et aujourd'hui : de la mort chrétienne dans la campagne québécoise au XIXe siècle à la mort technicisée dans la cité sans Dieu, 1987
    Plaisir d'amour et crainte de Dieu : sexualité et confession au Bas-Canada, 1990
    Religion, moralité, modernité, 1999
    De l’oralité à l’écriture : le manuel de français à l’école primaire : 1830-1900, 1999
    Le passé composé : de Ouellet à Rudin, 1999
    Quand le Québec manquait de prêtres. La charge pastorale au Bas-Canada, 2006

    De la mort chrétienne dans la campagne québécoise au dix-neuvième siècle à la mort technisée sans Dieu, une profonde révolution morale s'est opérée. Le livre Mourir, hier et aujourd'hui raconte l'histoire de ce changement. À l'aide de journaux intimes d'autrefois et de la correspondance des prêtres, l'auteur retrace l'expérience de la mort au siècle dernier: la mort sans histoire signalée par les mémorialistes de village, la mort collective en temps d'épidémie, la mort familière, la mort marginale, la mort volontaire. L'auteur fait aussi état des pratiques qui entourent la mort, notamment le rituel funéraire, la gestion du cimetière, l'embourgeoisement et la commercialisation des lieux de mémoire funéraires. Il consacre ensuite des nombreuses pages aux personnes dont les corps sont exclus du cimetière: les alcooliques et les suicidés. Tout au long de l'ouvrage, on devine derrière l'historien le sociologue et le philosophe. En effet, à travers la description du processus historique qui a conduit à la mort taboue d'aujourd'hui, l'auteur propose une réflexion sur l'éthique contemporaine.

    L'auteur écrit : « On veut donner vie à une étude de l'homme qui revendiquerait le titre de philosophie publique, prenant ainsi le contre-pied d'une science sociale dite objective. La science sociale ainsi entendue ferait du chercheur un homme de son temps engagé dans le destin de la cité, commis à certaines valeurs, à un quelconque humanisme. Ses travaux, ses publications voudraient engager un dialogue avec l'ensemble de ses contemporains plutôt qu'un échange exclusif avec la communauté savante. Telle est bien l'intention qui inspire le dernier chapitre de ce livre: l'historien, ce caméléon des sciences humaines, y endosse le froc du philosophe.»

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-15
    Loading

    Notes

    Source : S. Gagnon, Mourir hier et aujourd'hui, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 1987, p. 3.

    Reproduit avec l'autorisation de l'éditeur et de l'auteur.

    Documents associés