• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    de Saint-Denys Garneau Hector

    concours poésie 2004Hector de Saint-Denys Garneau naît à Montréal le 13 juin 1912. Il est fils de Paul Garneau, comptable, dont le père était le poète Alfred Garneau et le grand-père le poète et historien François-Xavier Garneau. Sa mère, Hermine Prévost, la petite fille du sénateur Antoine Juchereau-Duchesnay et la descendante du général baron Juchereau de Saint-Denys, achète en 1916 le manoir familial de Sainte-Catherine-de-Fossambeault (Portneuf). À l'âge de huit ans, il peint sa première toile intitulée Lever de lune. Il poursuit ses études classiques en philosophie et belles lettres dans le couvent Bon-Pasteur (Québec), le Collège Jean-de-Brébeuf (Montréal) et l'école des Beaux-Arts de Montréal. On lui découvre une lésion au coeur. Son état de santé précaire justifiera plus tard l'arrêt définitif de ses études, à la suite de plusieurs interruptions. Il rencontre Françoise Charest avec qui il entretiendra une correspondance entre 1928 et 1931. De retour au manoir familial, il maintient des contacts avec ses amis écrivains de Montréal dont Jean Lemoyne, Robert Élie, Claude Hurtubise et André Laurendeau. Ses oeuvres sont exposées à la Galerie des arts et au Musée des Beaux-arts de Montréal. Avec plusieurs confrères et amis, il participe à la fondation de La Relève, une revue de critique artistique. Il publie de nombreux textes dans La Relève, Les Idées, Le Canada et l'Action Nationale. À partir de 1935, des épisodes dépressifs semblent affecter l'artiste de plus en plus fréquemment. Suite à des encouragements soutenus de ses amis écrivains et financé par ses parents, il publie Regards et jeux dans l'espace, seul recueil de poésie publié de son vivant. La réception critique suscite la controverse et, trois semaines après sa publication, Sant-Denys Garneau retire le recueil du marché. Il cesse ses rencontres avec ses amis écrivains en 1941, soit deux ans avant sa mort. Poursuivant l'écriture de son journal, il passe sa vie retiré dans le manoir familial et mène une vie simple, au contact de la nature. Le 24 octobre, le poète meurt d'une défaillance cardiaque à l'âge de trente et un ans, alors qu'il tente de remonter le courant de la rivière Jacques-Cartier.

    Bibliographie

    Jacques Beaudry, La fatigue d'être: Saint Denys-Garneau, Claude Gauvreau, Hubert Aquin, Montréal, Hurtubise HMH, 2008.
    F. Charron, La part incertaine, Poésie et expérience intérieure chez de Saint-Denys Garneau, Montréal, Les herbes rouges, 2005.

    IMAGE
    AQPF
    concours-poésie
    2004

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-20
    Loading

    Notes

    Source: Association québécoise des professeurs de français
    (AQPF)
    www.aqpf.qc.ca/

    Documents associés

    • Cage d'oiseau
    • Cage d'oiseau Je suis une cage d'oiseau Une cage d'os Avec un oiseau L'oiseau dans sa cage...
    • C'est eux qui m'ont tué
    • C'est eux qui m'ont tué Sont tombés sur mon dos avec leurs armes, m'ont tué Sont tombés sur mon...