• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Baudelaire Charles



    Charles BAUDELAIRE (1821-1867)
    Du point de vue de la critique littéraire, Paul Bourget (1852-1935) voit en Baudelaire «un des éducateurs préférés de la génération qui vient» dont l'oeuvre pourra pénétrer «l'atmosphère morale d'une époque» ( P. Bourget, «Charles Baudelaire» III, «Théorie de la décadence dans Oeuvres complètes. Critique, tome I, Essais de psychologie contemporaine, Plon, 1899, p. 14-20, cité par Marie-Claire Bancquart, Écrivains fin-de-siècle, Paris, Gallimard, 2010, p. 9)

    «Pour Baudelaire, l'albatros symbolise la dualité de l'homme qui, cloué au sol, aspire à l'infini. Destiné à voler, l'albatros est ridicule sur le pont d'un bateau et voué aux cruelles moqueries des matelots, comme le poète parmi les hommes» (D. Leeuwers, Poètes français des XIX° et XX° siècles, Prèface de Serge Gaubert, choix, commentaires et notes de Daniel Leeuwers, Paris, Le Livre de poche, 1987, p. 47)

    L'albatros

    Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
    Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
    Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
    Le navire glissant sur les gouffres amers.

    A peine les ont-ils déposés sur les planches,
    Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
    Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
    Comme des avirons traîner à côté d'eux.

    Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
    Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
    L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
    L autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

    Le Poète est semblable au prince des nuées
    Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
    Exilé sur le sol au milieu des huées,
    Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

    (Les fleurs du mal, 1857)

    Bibliographie

    Walter Benjamin, Charles Baudelaire. Un poète lyrique à l'apogée du capitalisme, trad. par Jean Lacoste, Petite Bibliothèque Payot, 1979.

    Claude Pichois et Jean Ziegler, Charles Baudelaire, Julliard 1987. Fayard 1996, pour la nouvelle édition 2005.

    Jean-Paul Sartre, Baudelaire, Gallimard, 1947 (rééd. Folio Essais, 1988).

    Jean Starobinski, La Mélancolie au miroir. Trois Études sur Baudelaire, Julliard, 1989.

    Alice Machado, Baudelaire entre aube et crépuscule, Paris, F. Lanore, 2009.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-06-29
    Loading

    Notes

     

    Documents associés

    • La mort des amants
    • Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères, Des divans profonds comme des...
    • Une Charogne
    • Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme, Ce beau matin d'été si doux: Au détour d'un...
    • La mort des pauvres
    • C'est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ; C'est le but de la vie, et c'est le seul...
    • L'Horloge
    • Horloge! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit :...