• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Apologie de Socrate



    L’Apologie, que Platon *nous a transmise des discours prononcés par Socrate * avant de mourir et qui font le récit des événements qui précèdent sa mort, se divise en trois parties. Dans la première partie, Socrate réagit d’abord aux calomnies habituelles à l’endroit de son enseignement et réfute ensuite la plainte récente déposée contre lui, celle de corrompre la jeunesse. Dans la deuxième partie, Socrate, déclaré coupable, est invité à fixer sa peine. Estimant qu’il n’a fait mal à personne et que ses services méritent plutôt une récompense, il demande à être nourri au prytanée. Refusant l’exil et étant incapable de verser une grosse amende, il offre d’abord une mine et puis, sous les instigations de ses amis, trente mines. Dans la troisième partie, il s’adresse aux juges qui l’ont condamné avant de s’entretenir avec les juges qui l’ont acquitté et à qui il raconte que la voix divine, généralement très prompte à l’arrêter, ne l’a retenu à aucun moment. Il leur explique que la mort n'est pas un mal, mais un bien et que chez Hadès*, il jouira de la présence des grands personnages de l'histoire et de la mythologie. Il s'entretiendra avec eux et appliquera sa méthode de l'ironie afin de mesurer l'authenticité de leur sagesse.

    L'Incipit de l'Apologie:

    «Quelle impression ont pu, Athéniens, produire sur vous mes accusateurs, je l'ignore»
    (Socrate par Platon, cité dans Pierre Simonet, Incipit. Anthologie des premières phrases, Nantes, Éditions du temps, 2008, p. 26)

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-16
    Loading

    Documents associés

    • Discours aux juges
    • XXXI. - Mais pour vous qui m’avez acquitté, j’aimerais causer avec vous de ce qui vient...