• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Rencontre d'Elckerlyc et de la Mort

    Petrus Dorlandus

    Elckerlyc (Tout-Homme) se voit brusquement demander des comptes par la Mort. En termes contemporains, Tout-Homme fait soudainement l'expérience de la proximité de la mort ou de la finitude de la vie*. Après le déni de la mort, il parviendra, parfois péniblement, au constat de la fin de sa vie. Il l'accepte ou il se révolte, mais il ne pourra plus échapper à une vérité existentielle aussi dure qu'inéluctable, inscrite dans sa vie dite «mortelle». Cependant, si chacun meurt seul, la «compagnie», comme le désire Elckerlyc, peut lui être d'une aide précieuse sous la forme de l'accompagnement * et de soins appropriés en fin de vie. La fin de vie est souvent associée à des remises en question ou à des moments de récapitulation critique de son existence d'où des sentiments de culpabilité* et de deuil* (épreuve de la perte) ne sont pas exclus.
    La Mort:
    Sous peu l'on viendra, Tout-Homme,
    t'arracher ce que tu tiens.
    Devant Dieu, chargé des liens,
    du péché, devra paraître.
    Où vas-tu, si bien vêtu?
    As-tu oublié ton Maître?

    Elckerlyc:
    Pourquoi cette question?

    La Mort:
    Tu le sauras bientôt. Pour l'heure,
    entends: Car de sa demeure
    Dieu vers toi m'a envoyé.

    Elckerlyc:
    Envoyé?

    La Mort:
    C'est chose sûre.
    Si tu parais l'oublier,
    il pense à sa créature
    dans les cieux. Écoute, vois.

    Elckerlyc:
    Que désire Dieu de moi?

    La Mort:
    Sans délai, tu vas lui rendre
    des comptes.

    Elckerlyc:
    Oh Oh qu'entends-je
    des comptes. Comment comprendre?

    La Mort:
    Cela paraît chose étrange.
    De plus, te faut entreprendre
    le pèlerinage dont
    nul ne revient, sans pardon.
    Emporte papiers, copies.
    Avec soins les étudie
    car devant Dieu qui peut tout
    devras dire à quel usage
    tu as consacré ton âge
    et de tes actes bons ou
    mauvais justifier le compte.
    Ne souffre point de délai.
    Doit se faire à l'heure prompte.

    Elckerlyc:
    Je ne suis pas prêt sur l'heure
    à rendre compte au Seigneur,
    Messager, mais qui es-tu?

    La Mort:
    Suis la Mort qui point n'accorde
    de merci - à qui sont dus
    les comptes, sur divin ordre.

    Elckerlyc:
    Serais-tu près de moi?
    Je me suis laissé surprendre.
    Mes richesses sont à toi.
    Je te donne mille livres
    pourvu qu'on me laisse vivre,
    pourvu que je puisse attendre.

    La Mort
    Tout-Homme, c'est impossible.
    Aux trésors reste insensible.
    N'épargne ducs, comptes, rois,
    ni le pape, selon loi.
    Serais-je à vendre, les biens
    du monde entier seraient miens.
    Mais chacun marche à ma guise
    N'offre délai ni remise.

    Lamentation d'Elckerlyc
    Tout-Homme, pourquoi vis-tu
    le jour? Pourquoi ton bel âge
    fut-il sottement perdu?
    À présent qu'un long voyage
    me requiert, ne suis pas prêt.
    Quel bien ai-je fait? Le compte
    en est bref. Comment, auprès
    de Dieu, justifier ma honte?
    Je voudrais n'être point né.
    Mon âme aurait moins de peine,
    Seigneur! Qui peut-me donner
    conseil, réconfort? Mais vaines
    sont mes larmes. Le temps passe.
    À qui me plaindre? Que faire?
    Midi sonne. En cette affaire
    si j'allais à Compagnie
    pour lui proposer ma route?
    Qu'elle vienne - par pitié.
    Le voudra-t-elle? Sans doute.
    (Nous lia telle amitié
    pendant toute notre vie:
    je n'en prévois que du bien.)
    La voilà justement. Tiens!
    Je lui parle sans tarder.

    [Et la Compagnie arrive: amis, parents, fortune, sagesse, force, beauté]



    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Jedermann
    • L'HOMME: Je suis bon chrétien, j'écoute les sermons, je fais l'aumône et je suis célibataire. LA...