• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Mourir pour vivre

    François Sales

    Le sonnet «Mourir pour vivre» a été reproduit dans François de Sales, Oeuvres (Annecy) en 1894, p. 102. Il est réédité par Lauro-Aimé Colliard dans Dernières trouvailles de manuscrits de Saint François de Sales, Paris, Alain Baudry et Cie, 2008, p. 65. Le prince-évêque de Genève fut non seulement écrivain, épistolier et prédicateur, mais aussi poète. Dans le présent sonnet, il fait allusion aux deux figures mythologiques. L'une est biblique, Samson, et l'autre est l'oiseau mythique, Phénix*. Le poète évoque ces deux figures en rapport avec le «combat spirituel», concept élaboré par Lorenzo Scupoli (1530-1610), de l'ordre des Théatins, dans son traité de théologie ascétique Le combat spirituel , édité à Venise en 1585 (Éditions Robert Morel, 1964).
    Samson, pour accabler l'assemblée ennemie
    Des chefs Philistinoys, ne pouvant accraser
    Leur hostel sans y perdre sa vie
    Pour les vaincre voulut luymesme trepasser.

    Ainsy, si vous voulez en ce brave combat
    Dessus vos ennemis emporter la victoyre,
    Il faut, bien résolus, de mourir fayre estat,
    [Pour atteindre en la fin une éternelle gloyre]

    Et tels qu'un vieux phénix qui, sa vieille faiblesse,
    Sur un mont débattant, change en gaie jeunesse,
    Vous prendrez en la mort un vif estre immortel.

    Aussy, si vous mourez en combattant, la gloyre
    Du combat vous demeure, vous aurez la victoyre,
    Vous serez triomphans d'un triomphe immortel.
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30
    Loading

    Documents associés

    • Mourir pour vivre
    • Samson, pour accabler l'assemblée ennemie Des chefs Philistinoys, ne pouvant accraser Leur hostel...