• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Le cercueil

    Rûmi

    Le conte soufi appartenant au recueil de poèmes Mesnevi de Rûmî, révèle un double lien, celui de la tombe avec la maison*, celui de la pauvreté* avec la mort. La tombe est la demeure, le lieu de séjour des morts. La proximité* dangereuse de la mort frappe bien plus fort la condition du pauvre que celle du riche. On observe la flagrante inégalité des hommes devant la mort. Tous meurent, mais les pauvres sont plus exposés à la mort. Ils meurent généralement plus jeunes et disposent de moins de ressources personnelles et sociales pour vivre et survivre. L'étroitesse de l'espace accordée l'enfant pauvre ressemble à l'étroitesse d'une tombe. L'expansion de ses potentialités risque d'être réprimée, s'il ne parvient pas à puiser dans ses ressources intérieures ou dans celles que, par son imagination créative, il réussit à trouver à l'extérieur. L'élargissement des frontières de l'être est la victoire de la vie sur la mort.

    Un enfant se lamentait devant le cercueil de son père :

    « Ô mon père! Désormais, ta place est sous la terre! Mon père bien-aimé! Te voici dans une demeure si étroite, si démuni de tout! Ni tapis, ni coussin, ni paillasse! Pas de bougie la nuit et pas de pain le jour! Pas de porte, pas de toit, pas de voisins secourables! Pas même l'odeur d'un repas! Rien qu'une demeure si étroite que quiconque y perdrait la couleur de son teint! »

    Dans l'assistance, il y avait un enfant, nommé Djuha. Il se retourna vers son père et lui dit :

    « Ô père! j'ai l'impression que cet enfant décrit notre maison! »

    *****

    Je viens de cette âme qui est à l'origine de toutes les âmes

    Je suis de cette ville qui est la ville de ceux qui sont sans ville

    Le chemin de cette ville n'a pas de fin

    Va, perds tout ce que tu as, c'est cela qui est le tout. *

    *****

    Lorsqu'un corps inanimé est mis en terre

    L'âme du mort s'envole vers les cieux

    La violette croît quand elle reste dans la terre

    Comment un cyprès ne pousserait-il pas dans ce jardin? *

    * Traduction de Eva de Vitray-Meyerovich, Albin Michel, 1987.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2013-01-14

    Documents associés

    • Le cercueil
    • Un enfant se lamentait devant le cercueil de son père : « Ô mon père!...