• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort


    Biodiversité menacée

    Jean Feyder

    Dans sa promotion d'une « agriculture durable », Jean Feyder nous avise que « les changements climatiques intensifient la faim et la malnutrition ». Une agriculture intensive a pour conséquence « l'érosion et la dégradation des sols ». L'épuisement et la pollution des sources d'eau « provient du surpompage de l'eau des nappes phréatiques ». La pêche industrielle a porté l'exploitation des mers et des océans jusqu' à « l'épuisement des ressources halieutiques » (qui ont trait à la pêche). L'auteur s'exprime en terme de manque : faim, érosion, dégradation, épuisement. Cette situation déficitaire s'aggrave encore par la menace qui pèse sur la biodiversité. Feyder s'en explique dans son livre remarquablement documenté La faim tue, L'Harmattan, 2010, p. 159-165. L'urbanisation, la déforestation, la pollution, la pêche excessive et la transformation des marécages constituent, écrit-il, une menace à la biodiversité : « chaque année, plusieurs milliers d'espèces disparaîtront de la planète ». Contre cette dévastation de la planète, Feyder nous présente l'agro-écologie de Pierre Rahbi.
    Jean Feyder : la biodiversité

    La biodiversité est une ressource essentielle pour l'agriculture et la production alimentaire. Elle est menacée par l'urbanisation, la déforestation des marécages. Chaque année, plusieurs milliers d'espèces disparaîtraient de la planète. L'agriculture transforme et réduit la diversité aux trois niveaux d'organisation de celle-ci : la diversité des espèces (le nombre des espèces animales, végétales, microbiennes), la diversité génétique au sein de chaque espèce que l'on qualifie de diversité intraspécifique (réduction du nombre de variétés cultivées) et la diversité des écosystèmes. Une douzaine d'espèces d'animaux fournissent 90% des protéines animales consommées au niveau mondial et seulement 4 espèces de plantes fournissent la moitié des calories dans l'alimentation humaine. La conservation de la biodiversité est une précaution absolument nécessaire pour les générations futures. L'agriculture qui est à la fois une menace pour la biodiversité mais aussi un des principaux utilisateurs potentiels de cette biodiversité, a un rôle essentiel à jouer pour la gérer et la maintenir, cela aux trois niveaux : écosystèmes, espèces et variétés au sein de chaque espèce.

    Voici un exemple de ce que René Dubos décrit : « Penser globalement et agir localement » : Jean Feyder trace un tableau à caractère général et universel, tandis que Pierre Rahbi suggère une façon concrète de nourrir et de revitaliser le sol.

    Pierre Rahbi : l'agro-écologie

    L'agro-écologie consiste à nourrir le sol et à le fertiliser avec des matières organiques élaborées. On prend ces matières organiques, les fumiers, les pailles, etc. et on les fait passer par un processus de fermentation, en les mettant en tas et en les humectant. Dans un processus biologique, on va produire de l'humus, au bout de deux mois. Et l'humus a plusieurs avantages. D'un côté, il y a un avantage physique. Quand il s'agit de sols trop durs, avec beaucoup d'argile, il ameublit le sol. L'humus a la capacité de retenir jusqu'à cinq fois son propre poids en eau. Parfois des composts retiennent jusqu'à dix fois leur poids en eau. Pour lutter contre la sécheresse, c'est idéal.

    Par ailleurs, il contient tous les nutriments nécessaires à la plante dont des bactéries. Les bactéries sont spécialement importantes. Le compost, une fois réalisé est une levure qui va infester, positivement, le sol de ses microbes. Ces microbes vont se mettre au travail et vont revitaliser le sol. L'agroécologie intervient pour régénérer le milieu. La gestion des eaux pluviales utilise des techniques de lutte contre l'érosion et de récupération de l'eau dans les sols. Par ailleurs, l'on introduit le reboisement.. L'arbre est extrêmement important pour nombre de raisons. L'agro-écologie, c'est tout cela ainsi que la sauvegarde des semences. On a perdu énormément de semences traditionnelles, au profit des semences adaptées. Mais il faut tout faire pour récupérer les semences traditionnelles. (Entretiens de Pierre Rabhi, au journal burkinabé, Le pays, 1er février 2010)
    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:-1-11-30

    Documents associés

    • Biodiversité menacée
    • Jean Feyder : la biodiversité La biodiversité est une ressource essentielle pour l'agriculture et...