François-René de Chateaubriand

Articles


Talleyrand et Fouché

L’épisode se déroule au retour de Gand, alors que Louis XVIII s'arrête à Saint-Denis. Talleyrand et Fouché ont fini par s'imposer au roi. Il comporte l'un des traits d'esprit les plus fameux de l'illustre écrivain. Passage extrait des M

René

À propos de cette oeuvre de jeunesse, Chateaubriand a écrit, dans les Mémoires d'outre-tombe: «Si René n'existait pas, je ne l'écrirais plus; s'il m'était possible de le détruire, je le détruirais.»

Parallèle de Georges Washington et Napoléon Bonaparte

Parallèle fascinant entre Washington, dont la grandeur a consisté à fondre sa destinée avec celle de son peuple, et Bonaparte, qui voulut entraîner l'Europe dans le sillage de sa propre destinée. Chacun sera récompensé selon ses oeuvres: «La

La contribution des ordres religieux à l'essor de l'agriculture

Extrait du Génie du christianisme (paru en 1802).

Génie du christianisme et peinture

Extraits du chapitre sur les Beaux-arts du Génie du christianisme dans lequel Châteaubriand défend le rôle de l'institution chrétienne dans le développement de la peinture

Entrevue avec Napoléon Bonaparte

Un historien de la littérature écrivait que «Napoléon se rêvait peut-être Chateaubriand» lorsqu'il écrivait son Dialogue sur l'Amour, avant de devenir le chef d'une armée qui allait changer le cours de l'histoire. À l'inverse Chateaubriand

Coppet et le tombeau de Mme de Staël

Chateaubriand, accompagné de Juliette Récamier, visite le tombeau de Mme de Staël à Coppet.

Chateaubriand à Trieste

J'arrivai avant le lever du jour en terre ferme, et je pris un chariot de poste pour me conduire à Trieste. (...) Cette ville, régulièrement bâtie, est située sous un assez beau ciel, au pied d'une chaîne de montagnes stériles : elle ne possè

Animaux d'Amérique

Chateaubriand n'est pas Buffon. Si ses descriptions des animaux d'Amérique ne sont pas dignes de figurer dans les grands traités de zoologie, les légendes amérindiennes auxquelles il fait souvent allusion sont fort intéressantes.

Amour et vieillesse

Méditation désabusée d'un vieillard sur l'amour. "Ces fragments sont reproduits d'après la transcription qu'en a donné M. Victor Giraud (Ed. Champion, 1922, un vol. in-4o) : en regard de chaque page typographiée de cette édition, se trouve