• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Temps mort

    Paul de Brancion, Temps mort, Lanskine, 2010, 70 p.

    Paul de Brancion, romancier et poète, est rédacteur en chef et fondateur de la revue Sarrazine (www.sarrazine.net). Il publie en 2010 un recueil de poésie intitulé Temps mort dont la première page et la dernière page exhibe une photo prise par Joseph Barrak en 2006 à Baalbek, anciennement Heliopolis, cité Grecque du Soleil dans la région de Bekaa, frontalière du Liban et de la Syrie. Elle figure un bédouin portant le corps d'un enfant mort dans les bombardements.

    L'Incipit

    Le poète ouvre son recueil par une définition de la «seconde» comme durée, définition qu'il raie tout en la gardant lisible, «parce qu'elle n'est plus valable». Celle-ci est suivie par une deuxième définition, celle de la formule 5 x 10 Hz, «fréquence de base de l'horloge d'une fontaine atomique au rubidium.» D'où sans doute le titre de la première partie de l'album «La stratégie du crabe», (allusion à la série de BD de Luka par Mezzomo et Lapière aux Éditions Dupuis (2003), l'histoire d'un jeune homme diplômé de sociologie criminelle et aidant la police de Marseille sur des enquêtes de meurtres?) La deuxième partie «L'os blanc des songes» (L'os blanc, un cocktail à base de vodka, lait et liqueur de café?), un cocktail de songes, prélude d'un possible et imprévisible espoir.

    Extraits

    «Car le temps c'est la mort omniprésente, et sa soudaine précision, la survenue d'un savoir obscène.» (op. cit., p. 13)

    «Un bédouin porte le corps d'un enfant, mort dans les bombardements.
    Neveu, fils de son frère.
    Sous le voile rouge, son regard trahit l'effroi retenu.
    Il est accroupi dans un pantalon de costume mal coupé.
    Pietà,
    écart du temps mort et du temps vivant.» ( op. cit., p. 67)

    Commentaire

    «Une écriture forte et percutante pour parler de la modernité et de sa folie. Précision du temps omniprésente qui étouffe le rêve, condamne l’imaginaire. Plus d’obscurité dans notre monde, la science et la technologie sont toute puissantes. Pourtant la terreur n’est pas loin, peur de la mort, de la misère, peur du corps, de ses douleurs et de ses désirs. Ce livre, à l’écriture violente mais non dénuée d’humour et de causticité, est un livre de combat.»

    (Marché de la poésie: 28 ième édition)

    http://poesie.evous.fr/Temps-mort.html

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-20
    Loading