• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Sue perdue dans Manhattan

    Titre original : Sue
    Long-métrage américain.
    Genre : Comédie dramatique
    Durée : 1h30 min
    Année de production : 1997

    Réalisé par Amos Kollek
    Scénario : Amos Kollek
    Musique : Chico Freeman
    Avec Austin Pendleton, Anna Thomson, Matthew Powers

    Synopsis : Les errances d'une jeune femme seule et sans emploi qui vit a New York. Sue a quitte depuis longtemps sa province, sa famille et ses amis pour New York. Elle a perdu son emploi de secrétaire et ne peut plus payer son loyer. Attirante et sexy, elle s'en remet au hasard des rencontres inattendues d'un soir pour soulager sa solitude. Armée d'une ténacité surprenante et d'une grande dignité, elle essaie de nouer des relations d'amitié avec des femmes pour alléger son chagrin.

    « C'est dans sa solitude, acculée aux rencontres, que Sue se brûle. Seule parce qu'elle ne voudrait plus souffrir ; elle ne laisse que peu d'emprise à l'Autre même si cet extérieur veut la rencontrer ; surtout quand il le veut. Presque trop fière, elle s'échappe dès qu'ils s'approchent d'elle d'un peu trop près. Fuyante, elle ne veut surtout pas qu'ils maîtrisent sa situation. Enchaînant les verres et les cigarettes, elle se tue à petit feu et s'étonne encore d'exister encore après tout ça. Elle laisse exister sa vie selon ce qu'elle ressent, ne joue pas à aller bien, même pour trouver du boulot. Sue n'est pourtant pas non plus exceptionnelle. Personne n'est épargné. Amos Kollek " vient " de la littérature. En écrivain prolixe - on lui doit trois succès de librairie et de nombreux scénarii - il accorde beaucoup d'importance au sens intime des mots, des images. Inutile d'alourdir le film d'une quelconque " preuve " confortant un savoir-faire cinématographique, l'histoire doit se dérouler simplement sous nos yeux pour qu'on s'y love confortablement. On appréciera encore qu'il ait chargé Chico Freeman de la musique du film, qui épouse parfaitement le sujet. Sue perdue dans Manhattan touchera tous ceux qui voudront bien se laisser-aller. Pourtant, gageons qu'une sensibilité féminine fera beaucoup de différences dans l'appréciation de ce film. Bref, d'enrichissantes discussions en perspective…» (Anne-Laure Bell, le 16 September 1998).

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading