• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Schrötter Karl

    Sur Dr Karl Schrötter, nous avons trouvé une brève référence de Sigmund Freud* dans « Nouvelles conférences sur la psychanalyse (1915-16, 1916-17) », p. 66 à propos de ses recherches expérimentales sur l'interprétation du rêve et sur son suicide :

    Dans la littérature contemporaine, vous trouverez naturellement un grand nombre de confirmations, de descriptions détaillées dont je vous donnerai quelques échantillons. Je serai même parfois contraint, ce faisant, de répéter ce qui a été dit. Il s'agit, en général, de la symbolique et des autres modes de représentations propres au rêve. Vous savez que récemment les médecins d'une université américaine ont dénié à la psychanalyse le caractère d'une science en alléguant qu'elle ne pouvait fournir, aucune preuve expérimentale. Ils auraient alors tout aussi bien pu faire la même objection à l'astronomie, car les expériences pratiquées sur des corps célestes sont particulièrement malaisées. On en est réduit là à l'observation. Quoi qu'il en soit, les chercheurs viennois ont déjà tenté d'étayer de preuves notre symbolique du rêve. Un certain docteur Schrötter a trouvé, dès 1912, que lorsqu'on ordonne à des personnes plongées dans un état de profonde hypnose de rêver de phénomènes sexuels, on constate que dans le rêve ainsi provoqué le matériel sexuel se trouve remplacé par les symboles qui nous sont familiers. Par exemple, il commande à une femme de rêver de rapports sexuels avec l'une de ses amies. Dans le rêve, cette amie apparaît, tenant un sac de voyage sur l'étiquette duquel sont gravés ces mots : « Pour dames seules ».

    Dans le même texte, Freud ajoute que ces expériences n'ont pas été poursuivies, car peu de temps après le docteur Schrötter se suicida, sans autres commentaires.

    Description détaillée de l'expérimentation de Dr Karl Schrötter (en anglais)

    «For one experiment, Schroetter used a 24 year old female pharmacist he calls ‘Miss E’. Having put the subject into a ‘deep hypnotic sleep’, he then told her she would dream of having homosexual intercourse with her female friend L. Schroetter comments that Miss E is Aryan, while L is Jewish. The dream that followed during the night was of Miss E sitting in a small dingy cafe’ holding a huge French newspaper. Talking with a strong Yiddish accent, a woman twice asks her, ‘Don’t you need anything?’ Miss E doesn’t answer, but the woman comes a third time, and is recognised as her friend L. She is holding a worn suitcase with a label that reads, ‘For ladies only!’ Miss E goes out of the caf with her, and walks along an unfamiliar street, while L hangs on to her. She doesn’t like this, but does not like to be rude by telling her to stop. They arrive at L’s house, where she pulls out a huge bunch of keys from a rag. She chooses a key and gives it to Miss E, saying, ‘I trust only you with it, it is the key to this case. You might like to use it. Just watch that my husband doesn’t get hold of it.’ L then leaves her with the key.»

    Source

    Tony Crisp, «Lsd – Hypnosis – Meditation – The Dream»
    <http://dreamhawk.com/dream-encyclopedia/lsd-hypnosis-meditation-the-dream/>


    Oeuvres
    Schrötter, Karl (1912), Experimentelle Träume (Rêves expérimentaux)

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-04
    Loading