• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Rodriguez Sue

    Rodriguez SueSue Rodriguez est née à Winnipegle, Manitoba, Canada le 2 août 1950 et est décédée le 12 février 1994. À quarante et un ans, Sue Rodriguez, une mère de famille de la Colombie-Britannique (Canada), apprend qu’elle est atteinte de la sclérose latérale amyotrophique (als), appelée aussi maladie de Lou Gehrig, et qu’il ne lui reste que quelques années à vivre. En novembre 1992, elle présente à un sous-comité des Communes une requête d’amendement à la section du Code criminel qui considère comme un crime l’assistance au suicide. « Si je ne puis pas donner mon consentement à ma propre mort, alors à qui appartient ce corps? Qui est le propriétaire de ma vie? », demandait-elle, réclamant ainsi le respect du droit à la libre disposition de son corps. John Hofsess, fondateur de la Société pour le droit de mourir, a signé un contrat dans lequel il est écrit: « Moi, John Hofsess, consent à assister Sue Rodriguez pour mettre fin à sa vie à l’heure choisie par elle, de préférence avec la permission de la loi canadienne, sinon par l’autorité morale de ma conscience personnelle ».

    En mai 1993, Rodriguez en appelle à la Cour suprême du Canada afin qu’elle crée une exemption constitutionnelle au Code criminel qui engage des poursuites à l’égard du médecin ou de toute autre personne aidant quelqu’un à commettre un suicide. La cour refusera cette exemption, cinq voix contre quatre. Le juge Antonio Lamer, un des dissidents de ce jugement, s’inspire de l’analyse faite par le juge McEachern de la cour d’appel de la Colombie-Britannique afin de proposer certaines conditions qui auraient permis à Sue Rodriguez d’exercer son droit de terminer sa vie. Ces conditions se lisent comme suit: l’aptitude mentale de la personne qui veut mettre fin à ses jours, son état de santé, son désir de mourir et la nature des moyens* utilisés. Finalement, le 12 février 1993, elle meurt, assistée dans son suicide par un médecin anonyme, en présence de Svend Robinson, député aux Communes, qui dit à cette occasion: « En tant que membre du Parlement, j’estime comme mon devoir le plus élevé l’amour et le respect pour les personnes sans avoir et sans pouvoir, pour ceux et celles qui traditionnellement ont été sans voix.» Voir le film intitulé At the End of the Day: The Sue Rodriguez Story (2000). Cette production canadienne, qui met en vedette Wendy Crewson (41 ans) de Hamilton, Ontario, a été réalisée par Sheldon Larry.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading