• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Rady Kristina

    Rady, KristinaL'autopsie, pratiquée sur le corps de Kristina Rady, a confirmé que l'ex-compagne de Bertrand Cantat, chanteur et parolier de Noir Désir, est décédée à la suite d'un suicide par pendaison dimanche le 10 janvier 2010. Kristina Rady a mis fin à ses jours à son domicile dans le centre de Bordeaux, France, en laissant un mot dont la teneur a été réservée à la famille*.

    Me Olivier Metzner, avocat du chanteur, a exprimé son incompréhension qui rejoint celle du grand public: «C'est un drame qui touche une femme tout à fait remarquable, d'une grande élégance intellectuelle, une mère aimante, extraordinaire avec ses deux enfants, ce qui rend cet acte d'autant plus incompréhensible c'est que le lien familial avait été renoué, notamment dans l'intérêt des deux enfants».

    Kristina Rady, 41 ans, d'origine hongroise, interprète de formation, femme de lettres, de théâtre et traductrice, a rencontré Bertrand Cantat en 1993 lors d'un festival à Budapest. Marié en 1997, le couple s'était séparé peu après la naissance de leur fille, le chanteur ayant fait la connaissance de l'actrice Marie Trintignant. Kristina et Bertrand n'ont toutefois jamais divorcé. Kristina Rady a toujours fait montre d'un soutien sans faille à l'égard de son mari lorsque celui-ci a été jugé et condamné le 24 mars 2004 à 8 ans de prison par un tribunal de Lituanie pour avoir porté des coups mortels à Marie Trintignant au cours d'une violente dispute survenue en juillet 2003 à Vilnius.

    «Non, Bertrand n’a jamais levé la main sur moi.» , plaida-t-elle. Dans les interviews qu’elle avait accordées à la veille du verdict, elle réaffirma avec force : «Je n’ai jamais rencontré un homme aussi incorruptible et honnête.» Les raisons du suicide de Kristina Rady demeurent inconnues. Son geste ultime, apparemment mystérieux, est l’acte qui clôt une tragédie, celle d'une portée par le souci d'autrui, qui ne pouvait connaître d'autre issue que celle de la mort.

    Kristina Rady fut directrice de la fête de la musique de Budapest (1992 - 1994), chargée de programmation de l’Institut français de Budapest (1993 - 1994), directrice artistique de l’Institut hongrois de Paris (1997 - 2000). Traductrice et auteur, elle était également chargée de l'organisation de nombreux événements culturels hongrois en France, ainsi que différents travaux pour le compte des Ministères de la Culture, et des Affaires Etrangères français. Depuis 2004 elle s'occupait de la programmation des groupes français et francophones du Sziget festival.

    IMAGE

    Kristina Rady

    leparisien.fr

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-05
    Loading