• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Radichtchev Alexandre

    Radchtchev AlexandrePoète et humaniste militant né le 31 août 1749 et mort le 24 septembre 1802. Fils d’un riche hobereau de la région de Saratov, en Russie, il étudie l’histoire, la philosophie, les sciences naturelles, le droit, la médecine et la littérature étrangère à l’université de Leipzig en Allemagne de 1766 à 1771. De retour à Moscou, il devient rédacteur au Sénat, il traduit et commente les Considérations sur l’histoire de Mably. En 1790, il écrit le Voyage de Pétersbourg à Moscou, où il dénonce le servage et la tyrannie. Catherine II le considère comme «un rebelle pire que Pougatchev». Arrêté et condamné à mort, le poète est déporté en Sibérie jusqu’en 1796. Après la mort de l’impératrice, il est rétabli dans ses droits et nommé à la commission législative. Physiquement diminué et déçu dans ses espoirs de réformes libérales, il se suicide en 1802.

    Son lyrisme civique fait de lui un chantre de la liberté* «Je suis né libre et le demeure/Je veux qu’ainsi l’on vive et meure/Et je puis d’une main libre/Sans quémander prendre mon pain.» Il s’imagine, sur sa tombe délaissée, un enfant célébrer sa mémoire: «Celui-là est né dans ces temps noirs/Chargé de fers, fut le premier/Prophète de la liberté» (E. Triolet, La poésie russe, Paris, Seghers, 1971, p. 40-43).

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-13