• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Pyrame et Thisbé

    C’est au poète Ovide que nous devons le récit de l’amour et du suicide de ces deux jeunes de Babylone (Les métamorphoses). Les deux jeunes gens sont épris l’un de l’autre depuis leur plus tendre enfance et échangent de tendres conversations à travers une fissure du mur séparant les deux maisons voisines.Leurs parents s’opposant à leur mariage, ils se donnèrent rendez-vous au tombeau de Ninos en dehors de la ville, sous un mûrier blanc. Thisbé, arrivant la première, se réfugia dans une grotte pour échapper à un lion qui vint boire à une source voisine. En courant, elle perdit son voile que l’animal macula du sang d’une proie antérieure. Arrivant sur les lieux et apercevant le voile ensanglanté, Pyrame crut sa bien-aimée morte et se transperça de son épée. Thisbé, découvrant le corps inanimé de son ami, à son tour, se frappa mortellement de son épée. Leurs parents réunirent leurs cendres dans la même urne.

    Littérature
    Shakespeare s'inspire de ce récit pour la trame de Roméo et Juliette (1595) et en livre un pastiche dans le Songe d’une nuit d’été (1595). Luis de Góngora y Argote créa
    la Fabula de Piramo y Tisbe, (1618) et Théophile de Viau, Amours tragiques de Pyrame et Thisbé (1621).

    Peinture
    Thisbé et Pyrame
    attribué à Abraham Hondius (v.1625-v.1695) au Museum Boymans-Ban Beuningen, Rotterdam.
    Thisbé écoute d'après John William Warehouse (Grande-Bretagne, 1849-1917) image ci-dessus: mythologica.fr
    Paysage orageux avec Pyrame et Thisbé (1651), Nicolas Poussin, Städelsches Kunstinstitut und Städtische Galerie, Francfort.
    Pyrame et Thisbé, Sébastien Leclerc l'Ancien (1637-1714). Musée Bonnat, Bayonne.
    La découverte des corps de Pyrame et de Thisbé, Leonaert Bramer (1596 -1674), Musée du Louvre.

    Opéra
    Pyrame et Thisbé, livret de Jean Louis de la Serre, musique de François Rebel et François Francoeur (1726).
    Consulter: Françoise Rubellin, Pyrame et Thisbé. Un opéra au miroir de ses parodies 1726-1779, Montpellier, Éditions Espaces, 2007.

    Parodies
    Riccoboni et Romagnesi, Pyrame et Thisbé, 1726.
    Anonyme, Parodie de Pyrame et de Thisbé.
    Favart, Pyrame et Thisbé, 1740.
    Valois d'Orville, Le Quipropuo ou Polichinelle Pyrame, 1740.
    Riccoboni, Pyrame et Thisbé, 1759.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading