• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Moutier Maxime-Olivier

    Psychanalyste et romancier. Il a publié deux recueils de nouvelles, Potence machine et Risible et noir (Montréal, Triptyque, 1996 et 1997). Son roman Marie-Hélène au mois de mars (Montréal, Triptyque, 1998) est une fiction autobiographique. Dans une écriture aiguisée et dérangeante, il raconte sa tentative de suicide*, après une peine d’amour, et son séjour en institut psychiatrique. L’auteur est aussi un des interprètes du film de Mireille Dansereau, L’idée noire (2000), où, sur le mode poétique, deux parents s’interrogent sur le suicide à la suite d’une idée lancée par leur fils adolescent. Dans «une écriture de l’extrême», Moutier aborde la paternité, l’avortement, le suicide et l’engagement politique. Si le ton est cinglant, il n’a qu’un but : provoquer la réflexion ou à tout le moins la discussion. «Je ne suis pas fâché, je suis déçu» reconnaît-il, lors d’un entretien avec Marie-France Bazzo (Radio-Canada, 2002). Réunissant une trentaine de textes, Pour une éthique urbaine (Montréal, L’effet pourpre, 2002) est, selon le critique Jean Fugère, un livre bilan. Une autobiographie déguisée qui traduit la sensibilité et l’extrême fragilité de l’auteur (Radio-Canada, 2002.) Les trois modes de conservation des viandes (Montréal, Marchand de feuilles, 2006), est un hymne à « l’amour et à son inguérissable inquiétude » (p. 107). Le récit d’un amant et d’un père heureux qui dépeint, avec humour et ironie, la vie quotidienne d’un jeune couple contemporain qui fait « tout ce qu’il y a à faire, sans rien oublier » et qui gémit « de bonheur dans la clameur de la ville. » (p. 111). Le conteur est parfois hanté par les vieux démons de son angoisse du temps de ses treize ans et de la peur de l’avenir : « À ce degré de la pente douce, maintenant que tout est en place, ce que nous pourrions faire, c’est de tout fiche en l’air. » (p. 223).

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading