• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Mort pour rien


    Marie-Antoinette Bouille, avec la collaboration de Guy Bosschaerts, Mort pour rien? L'affaire Jacques Bouille, Céret, Alter Ego, 2011, 158 pages

    Page couverture

    Interpellé le 17 décembre 2008, mis en examen pour corruption, détournements de biens publics, blanchiment, etc., le docteur Jacques Bouille, maire de Saint-Cyprien, Conseiller Général, a été, à l'issue de sa garde à vue, placé en détention provisoire à la Maison d'Arrêt de Perpignan.

    Il s'y est donné la mort par pendaison dans la nuit du 23 au 24 mai 2009.

    Coupable ou non coupable des faits qui lui étaient reprochés? Qui peut le dire? Seul Jacques Bouille détenait l'absolue vérité et il est malheureusement évident qu'il ne le révélera plus.

    Cet ouvrage se contente de livrer les fait, jour après jour, semaine après semaine, et raconte le combat de ses avocats, la souffrance de la famille.

    Il a été écrit par sa veuve, elle aussi mise en examen pour « complicité ».

    Cette dernière a vécu de l'intérieur l'épreuve de la garde à vue et de la mise sous contrôle judiciaire, c'est pourtant avec calme et dignité qu'elle relate toute l'histoire. De nombreux arguments viennent étayer la thèse de l'innocence de son mari, mais chacun se fera sa propre opinion.

    Car le but de ce récit n'est pas d'innocenter l'élu, mais de jeter sur « l'Affaire Jacques Bouillé » un autre regard (Éditeur).

    Extrait

    Dans la requête, l'avocat parisien indiquait que les volontés suicidaires de Jacques Bouillé étaient publiques puisqu'il en avait fait l'aveu devant la presse, qu'elles étaient connues de l'administration pénitentiaire et par les magistrats, un juge ayant ordonné à un médecin expert de décrire l'état mental et psychique de Jacques Bouille. D'ailleurs des rondes supplémentaires avaient été ordonnées afin de le surveiller particulièrement (p. 126).

    Annexe

    Afin de permettre au lecteur de mieux comprendre encore l'angoisse ressentie par les différents acteurs du drame, une grande partie du courrier échangé alors que Jacques Bouille était emprisonné a été reproduite aux pages 129-155. Aucune phrase n'a été retouchée ni modifiée, seuls les noms propres ont été supprimés.

     

    Date de création:2012-03-11 | Date de modification:2012-04-12