• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Morselli Enrico

    Morselli EnricoAnthropologue, neurologue et psychiatre, né à Modène en 1852 et mort à Genève. en 1929. Il écrit une biographie de Giordano Bruno (1888) avant de publier son ouvrage sur le suicide, Il suicidio. Saggio di statistica morale («Le suicide. Essai de statistique morale») (1891). Morselli appartient à l’école des statisticiens moraux et interprète les statistiques* dans une perspective darwiniste. Les causes du suicide sont souvent secrètes et agissent sur les individus sans qu’ils s’en rendent vraiment compte. Le suicide est alors le résultat de la lutte pour l’existence et de la sélection. Cette explication de type comparatiste prive le sujet de sa responsabilité morale, car elle sous-entend que les facultés sont inégalement distribuées parmi les humains, de sorte que l’esprit de certains cède sous le poids de l’existence et est contraint de choisir la mort. Une aberration morbide s’emparerait des moins nantis intellectuellement ou moralement et retournerait en folie, sinon l’insatisfaction du désir se terminerait en mort volontaire. Tout l’effort psychothérapeutique consistera donc à neutraliser la manière inéquitable avec laquelle la nature a traité les divers combattants dans la lutte pour la vie. Afin d’accroître leur pouvoir, Morselli propose que l’on développe chez les humains des sentiments ordonnés et des idées efficaces afin qu’ils puissent aspirer et accéder à certains accomplissements. Bref, il importe que le caractère moral soit doté de force et d’énergie afin qu’on soit suffisamment aguerri contre la mort volontaire.

     

    IMAGE

    torinoscienzia.it

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-16
    Loading