• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Morrigan

    www.ucc.ie/students/ socs/fecc/Morrigan.htmlMorrigan (Morrighan ou Morrigu ou Morgan), «Grande Reine» ou «Reine fantôme», fille d’Ernwas des Tuathas et de la déesse Dana, était la déesse irlandaise de la Guerre* et de la Mort, combattante dont dépendit l'issue de bien des batailles. Tantôt louve, tantôt corbelle (fém. de corbeau), elle possédait de multiples visages : tantôt une jeune femme d'une très grande beauté, tantôt une vieille femme hideuse au rire plein de haine. Elle est une des Trois Corneilles. Badb est la seconde Corneille qui collectionne les crânes des soldats et qui sait aussi envouter les guerriers trop séduisants. La troisième Corneille est Nemain, la Frénétique qui entraîne à la victoire ou à la mort. L'aspect guerrier de la triple déesse associe destruction, sexualité et prophétie.

    Morrigan se déplace sur les champs de bataille dans un équipage rouge, sur un char guidé par un cheval qui n'a qu'une seule patte. Au cours des guerres, elle apparaît sous diverses formes animales et pour l’invoquer, il faut croasser. Entre autres pouvoirs qui lui sont nombreux, elle peut inspirer la peur ou le courage aux guerriers. Ainsi, elle aida les Tuatha dé Danann lors de la bataille de Moytura ou Mag Tured, célèbre par sa violence et son carnage, ne comptant que sept survivants et qui opposa, parmi les descendants des Némédiens, les Fomoirés, groupe du sud, aux Tuathas de Dannan ou «gens de la déesse Dana». Ainsi commence le règne des Dananns sur l’Irlande.

    Elle s'unit à Dagda, le dieu bon des druides, durant la nuit de Samhain dans le lit de la rivière Boyne. Dagda est aussi le dieu tutélaire des musiciens et à ce titre il possède une harpe magique. Le Samhain ou Samain célèbre le passage du début de la saison sombre ou le le passage d'une année à l'autre.

    Morrigan tente de séduire Cúchulainn qui signifie «Chien de Culann» [forgeron]), fils de Lug, dieu suprème, et de Eithne la mère de tous les dieux. Ce héros dont la genèse est multiple refuse les avances de Morrigan. Celle-ci le menace sous l’aspect de différents animaux et, pendant qu’il combat, elle s’enroule autour de sa cuisse alors qu’elle prit la forme d'une anguille. Après une longue absence, il revient combattre et apercevant une femme qui lave ses vêtements ensanglantés dans la rivière, il sait alors que son heure est venue. C'est en corneille perchée sur l' épaule de Cúchulainn que Morrigan assiste à son agonie le jour même de Samain.

    La fée Morgane, demi-soeur du roi Arthur, souveraine de l'île fortunée d'Avalon, séjour des bienheureux, est parfois identifiée à Morrigan, et tient lieu de déesse celtique de la mort. Sous l'identité de Fata Morgana, elle préside à la destinée humaine. Réputée pour ses dons de prophétie et de guérison, elle anticipe le sort réservé à chaque personne et connaît la vertu particulière des plantes médicinales.

    Morrigan serait un avatar de Brigit, la mère, l'épouse et la soeur de tous les dieux. Brigit sera évincée au temps des moines chrétiens par Sainte Brigitte. Aujourd'hui nous assistons fort heureusement au retour de la mythologie ancienne de la verte Érin avec ses représentations de la mort. Si les personnalités mythiques nous rappellent mort et destruction, elles nous évoquent aussi amour et sexualité, santé et vie à partir de modèles féminins construits sur la ruse, la passion et la compassion sans oublier la présence active des animaux dont le rôle symbolique dans les multiples métamorphoses divines est source de compréhension de la destinée humaine. Plus important encore le pouvoir, politique militaire et thérapeutique, partagé entre trois femmes qui semble avoir précédé la trinité mâle de la doctrine chrétienne. De ce point vue, la peinture The Morrigan Badb Macha Nemain de Jason Torgerson mérite être contemplée.

    Source: fineartamerica.com

    IMAGE
    «Morrigan»,www.ucc.ie/students/ socs/fecc/Morrigan.html

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading

    Notes

    Voir aussi: La mort dans les arts et les lettres: mythologie (menu vertical)