• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Monsieur Joseph

    Monsieur Joseph
    2007 - France/Belgique - Drame - 1h31

    Réalisation : Olivier Langlois

    Auteurs & scénaristes : Georges Simenon et Jacques Santamaria (scénario et dialogues)
    avec : Daniel Prévost (Monsieur Joseph), Julie-Marie Parmentier (Tina), Serge Riaboukine (Le commissaire Boucheron), Catherine Davenier (Martine Palestri), Franckie Defonte (Fred), Jean-François Gallotte (Julien), Didier Lafaye (Ancel)

    Installé sur la place principale depuis quarante ans, Monsieur Joseph est un libraire spécialisé. Connu et respecté de tous, il prend son café au bistrot du coin tous les matins. Il prête des livres à une jeune fille en fauteuil roulant. Et, trois ans plus tôt, il a épousé Tina, une jeune femme de trente-cinq ans sa cadette, c'est sans doute là le premier faux pas de Monsieur Joseph. Mais peu lui importe, il l'aime et la respecte. Un matin, alors que sa femme, sans l'avoir averti, n'est pas rentrée de la nuit et qu'une connaissance lui demande des nouvelles de Tina, il répond, pris au dépourvu, « Elle est allée à Valenciennes » Le problème, c'est qu'elle ne réapparaît pas. Et on a vu le libraire se promener un soir au bord du canal, là où, quatre ans auparavant, le corps d'une jeune femme avait été repêché. Il n'en faut pas plus pour que la machine à broyer se mette en marche. Sa belle-famille l'accuse d'avoir tué Tina, tout le monde le regarde avec méfiance, se détourne de lui, il n'est plus Monsieur Joseph, honorable libraire, mais Youssef Hamoudi, fils d'un Algérien et d'une Française - un immigré, quoi, Arabe qui plus est ! La police, qui l'interroge longuement, ne croit pas à sa culpabilité. Mais il est trop tard, beaucoup trop tard. Plus rien ne peut stopper la descente aux enfers. Une belle leçon d'humanité sur la rumeur, qui se propage à grande vitesse, sans même que l'on ne l'ait vue venir. Mais Monsieur Youssef, c'est aussi beaucoup de racisme, avec cet homme qui perd peu à peu sa place dans la société.
    http://www.cinemotions.com/modules/Films/fiche/30189/Monsieur-Joseph.html

    Le film s'est inspiré du Petit homme d’Arkhangelsk (1956) de Georges Simenon. Ce roman retrace l’histoire de Jonas Milk, un Juif russe d’une quarantaine d’années, petit bouquiniste d’une petite ville du Berry, dont la philatélie est l’unique passion hormis celle qu’il voue à sa femme Gina, de vingt ans plus jeune que lui; un personnage timide et effacé, résigné aux infidélités de celle qu’il aime tendrement. Jusqu’au jour où elle disparaît en emmenant des timbres rares. Aucune nouvelle cette fois, preuve que ce n’est pas une fugue de plus. « Elle est allée à Bourges » répond le petit homme chaque fois qu’on l’interroge au bistro où il continue à se rendre tous les jours comme si de rien n’était, un mensonge en entraînant un autre et l’enfonçant chaque jour un peu plus aux yeux d’une ville suspicieuse, persuadée qu’il a fait disparaître sa femme. Au fur et à mesure que l’étau se resserre autour de lui, Milk prend conscience qu’il n’a jamais cessé d’être l’étranger. Un jour, il reçoit un témoignage selon lequel Gina est partie à Paris avec son amant. Il lui suffirait de le produire pour être lavé de tout soupçon. Au lieu de quoi il n’en fait rien et, au plus noir de sa solitude mais sans une plainte, se pend dans la cour de sa maison.
    Pierre Passouline. «Universalité du petit homme » (extrait)
    http://passouline.blog.lemonde.fr/2007/09/17/universalite-du-petit-homme/

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading