• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Maréchal Biron (La complainte du)

    «La complainte du maréchal Biron», chanson dont les paroles et la musique sont traditionnelles, a été Interprété par Garolou en 1978. La chanson trouve son origine dans la vie tumultueuse de Charles de Gontaut (1562-1602), duc de Biron, amiral (1592) et maréchal (1594) de France, d'Armand de Gontaut (1524-1592), baron de Biron, maréchal de France (1577). Auprès d'Henri de Navarre, Charles de Gontaut se signale aux batailles d'Arques et d'Ivry et aux sièges de Paris et de Rouen. Favori du roi Henri IV. Charles de Biron devient gouverneur de Bourgogne en 1598. D'une ambition démesurée et d'une parfaite ingratitude, Charles de Biron conspire contre le roi, avec l'Espagne et la Savoie. Son complot démasqué, le maréchal est arrêté au mois de juin 1602. Biron refuse l'aveu qui lui aurait accordé le pardon du roi. Charles de Gontaut est décapité dans la cour de la Bastille, le 31 juillet 1602.


    Quand Biron rentra dans Paris
    C'est pour jouer avec la reine
    Quand Biron rentra dans Paris
    C'est pour jouer avec la reine
    Arrête, arrête Charles Biron
    Tu vas coucher dans la prison

    Quand Biron vit venir le roi
    À deux genoux s'y jeta parterre
    Quand Biron vit venir le roi
    À deux genoux s'y jeta parterre
    Sauvez-moi la vie une fois
    Moi je vous l'ai sauvée par trois fois

    Quand Biron fut sur l'échafaud
    Il appela un de ses pages
    Quand Biron fut sur l'échafaud
    Il appela un de ses pages
    Petit Jean, venez ici
    Que je vous vois avant de mourir

    Va dire au roi
    T'en souviens-tu quand nous étions en promenade
    Je t'ai sauvé la vie trois fois
    Sauve-là moi donc une fois

    Biron tu as parlé trop tard
    J'en ai perdu la souvenance
    Biron tu as parlé trop tard
    J'en ai perdu la souvenance
    Si ce n'était de ta trahison
    Tu serais mon ami Biron

    © Tous droits révervés


    SOURCE
    www.leparolier.org/textes/ lacomplaintedumarechalbiron.htm

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-06-29

    Notes