• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Madoff Mark

    Madoff MarkLe samedi 11 décembre 2010, Mark Madoff, 46 ans, fils aîné de Bernard Madoff, l'homme qui a commis la plus grande fraude boursière de l'histoire, s'est pendu, avec une laisse de chien, au plafond de son appartement à New York, pendant que son plus jeune fils de deux ans dormait dans une chambre toute proche. Au moment du drame, Stéphanie, épouse de Mark, était avec son fils, de quatre ans, en Floride où elle s'était sérieusement inquiétée, après un échange de messages électroniques avec son mari, et elle avait averti des membres de sa famille à New York. En février 2010, elle aurait demandé à changer de nom en raison de la honte* que l'escroquerie de son beau-père lui avait fait subir.

    Le suicide de Mark coïncide avec le deuxième anniversaire de l'arrestation de Bernard, son père condamné à 150 ans de prison pour une escroquerie, estimée entre 20 et plus de 65 milliards de dollars, selon que l'on tient compte ou non des intérêts. Martin Flumenbaum, avocat de la famille, est d'avis que les excès du père ont contribué «à cette terrible et non nécessaire tragédie» d'un fils qui, «victime innocente du crime, commis par son père, a succombé à deux années ininterrompues de pression exercée sur lui par des fausses allégations.»

    Mark et son frère Andrew, proches associés de leur père, faisaient tous deux l'objet d'une enquête dans le cadre de la gigantesque fraude, mais ils affirmaient ignorer les actions frauduleuses de leur père et aucune charge n'avait pas encore été retenue contre eux. Le trustee Irving Picard estimait pourtant que les membres de la famille* Madoff avaient largement bénéficié des gains illégalement obtenus par le père et que, complices ou témoins de ce crime, ils avaient avisé la Justice trop tardivement et trop incomplètement.

    Cependant, selon un proche de la famille, Mark aurait été très anxieux à cause de certains reportages dans les médias américains anticipant sa prochaine mise en accusation dans le montage de la fraude. Il aurait aussi perdu de nombreux amis qu'il avait su convaincre d'investir dans le fonds de son père. Sans doute, fut-il mis au courant du suicide de Thierry de la Villehuchet, 65 ans, co-fondateur de Access International avec Patrick Littaye, société qui a levé des fonds en Europe pour les investir chez Bernard Madoff. Soupçonné d'une escroquerie de 50 milliards de dollars, le boursier français s'est donné la mort dans son bureau à New York, le mardi 14 décembre 2010.

     

    IMAGE

    France24.com

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-09
    Loading