• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Levé Édouard

    Edouard LevéÉdouard Levé, écrivain, artiste et photographe, né le 1er janvier 1965 et mort à Paris le 15 octobre 2007. Son dernier manuscrit a été déposé chez son éditeur dix jours avant qu'il ne se donne la mort à 42 ans.

    Après ses études à l' Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), Édouard Levé commence à peindre en 1991. En 1995, suite à un voyage en Inde, il abandonne son atelier pour se consacrer à la photographie.

    Homonymes (1999), est constitué de portraits d'inconnus qui portent le nom d'écrivain et d'artistes renommés : Georges Bataille, Henri Michaux, Yves Klein. Dans Amérique (2006), Edouard Levé poursuit son oeuvre d'homonymie en publiant des photos de villes qu'il a visitées aux États-Unis et qui portent le même nom que des grandes villes du monde : Paris, Rome, Berlin, Rio, etc. Il a également photographié un village du Périgord qui porte le nom d'Angoisse, sans en montrer ses habitants. En 2006, il se rend en Argentine dans le but d'interroger des gens sur la dictature et d'en faire un livre. Le projet ne voit pas le jour.

    Dans Autoportrait, Levé affirme qu'il a été marqué dans son adolescence par deux ouvrages : La Vie mode d'emploi de Georges Perec, et Suicide, mode d'emploi de Claude Guillou et Yves Le Bonniec.

    Les thèmes du double, du dédoublement, de l'obsession et du fantasme sont au coeur de son travail. Il a su conjuguer dans ses oeuvres l'humour et l'inquiétude, l'angoisse et la fantaisie.

    Le 15 octobre 2007, il se donne la mort, en laissant des lettres d'adieu à sa femme, et après avoir remis à son éditeur un manuscrit intitulé Suicide (Paris, P.O.L, 2008) qui évoque le suicide d'un ami d'enfance survenu il y a 20 ans.

    Liens

    http://livres.fluctuat.net/edouard-leve.html

    Extraits de Suicide

    Avec finesse et lucidité, Édouard Levé s'adresse directement à un ami d'enfance suicidé en lui rappelant, dans un style sobre et neutre, les gestes, les paroles et les événements dont il avait été témoin et qui mèneront à son geste fatal. Un essai de mort écrite ou de thanatographie précédant la mort effective.

    [l'acte]

    [Incipit du livre] Un samedi au mois d'août, tu sors de chez toi en tenue de tennis accompagné de ta femme. Au milieu du jardin, tu lui fais remarquer que tu as oublié ta raquette à la maison. Tu retournes la chercher, mais au lieu de te diriger vers le placard de l'entrée où tu la ranges d'habitude, tu descends à la cave. Ta femme ne s'en aperçoit pas, elle est restée dehors, il fait beau, elle profite du soleil. Quelques instants plus tard, elle entend la décharge d'une arme à feu. (p. 7)

    [la décision]

    Tu ne craignais pas la mort. Tu l'as devancée, mais sans vraiment la désirer : comment désirer ce que l'on ne connaît pas? Tu n'as pas nié la vie, mais affirmé ton goût pour l'inconnu en pariant que si, de l'autre côté, quelque chose existait, ce serait mieux qu'ici. (p. 22)

    [effets sur les proches]

    Ton suicide rend plus intense la vie de ceux qui t'ont survécu. Si l'ennui les menace, ou si l'absurdité de leur vie jaillit au détour d'un miroir cruel, qu'ils se souviennent de toi, et la douleur d'exister leur semble préférable à l'inquiétude de ne pas être. Ce que tu ne vois plus, ils le regardent. Ce que tu n'entends plus, ils l'écoutent. Et ce que tu ne chantes plus, ils l'entonnent. La joie des choses simples leur apparaît à la lumière de ton triste souvenir. Tu es cette lumière noire mais intense qui, depuis, ta nuit, éclaire à nouveau le jour qu'ils ne voyaient plus. (p. 31)

    [regrets]

    Des regrets? Tu en eus pour la tristesse de ceux qui te pleureraient, pour l'amour qu'ils t'avaient porté, et que tu leur avais rendu. Tu en eus pour la solitude dans laquelle tu laissais ta femme, et pour le vide qu'éprouveraient tes proches. Mais ces regrets, tu ne les ressentais que par anticipation. Ils disparaîtraient avec toi-même : tes survivants seraient les seuls à porter la douleur de ta mort. Cet égoïsme de ton suicide te déplaisait. Mais dans la balance, l'accalmie de ta mort l'emporta sur l'agitation douloureuse de ta vie. (109)

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading