• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Les égarés

    Les Égarés, film français (2002)
    Drame. Durée : 1h 35mn
    Avec Emmanuelle Béart, Gaspard Ulliel, Grégoire Leprince-Ringuet, Clémence Meyer, Samuel Labarthe
    Réalisé par André TÉCHINÉ

    C'est le producteur Jean-Pierre Ramsay-Levi qui a sollicité André Techiné pour réaliser Les Egarés à partir d'un livre de Gilles Perrault. C'est la situation de départ des personnages du roman - l'intrusion d'un adolescent entre une mère et ses enfants pendant l'exode- qui a séduit André Téchiné. Le réalisateur a ainsi accepté pour la première fois de sa carrière un film de commande. Ce film est adapté librement du livre de Gilles Perrault Le Garçon aux yeux gris. André Techiné est parti avec l'aide du scénariste Gilles Taurand de l'intrigue du livre pour imaginer des scènes dialoguées.
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=44473.html

    «Juin 1940. Sur la route, la colonne des réfugiés s'étire. Parmi eux, Odile, jeune veuve de guerre et ses deux enfants. Chacun essaie d'échapper à l'horreur de la guerre, mais l'horreur les rattrape avec les mitraillages des avions allemands. C'est la débandade. Odile et ses enfants, aidés d'un jeune inconnu, errent dans les bois et y trouvent une maison abandonnée.

    Le quatuor s'installe, apprenant à vivre ensemble, loin de tout. Yvan se débrouille pour trouver de quoi manger. Comment ? Qui est-il ? Chacun va l'appréhender à sa manière. Pour la petite Cathy, 7 ans, c'est le prince charmant de son imaginaire. Pour Philippe, 13 ans, c'est un frère aîné : "Pour moi tu es un frère"dit-il à Yvan qui répond brutalement : "Moi, j'aimerais pas avoir un frère comme toi". Quant à Odile, l'institutrice, elle va passer de la méfiance à l'attention puis à l'attirance pour ce garçon illettré. Yvan, lui, découvre la famille, des règles, tout un univers ignoré.

    Dans ce huit-clos ouvert sur la nature, sur l'infini, avec les bois, les champs, sorte d'Eden ignorant la réalité, chacun est amené à réfléchir. Odile, qui veut rester maîtresse de la situation, perd pieds petit à petit : "Depuis que je suis ici, j'ai l'impression que ce n'est plus moi" dira-t-elle à un soldat de passage. Insensiblement sa lassitude s'efface et elle s'installe dans l'irréel, le "non-loi". Mais la réalité saura se rappeler à elle.

    Emmanuelle Béart est très émouvante dans ce rôle de femme perdue dans la tourmente des sentiments, ne sachant plus où elle en est. Téchiné, par sa mise en scène, ses jeux d'ombre et de lumière, sait faire ressortir les émotions. Yvan fuyant ou se cachant dans les bois, c'est le mystère, la peur. Odile rentrant dans cette maison abandonnée toute sombre et ouvrant la fenêtre sur les champs, c'est la paix retrouvée.

    Téchiné déclare que son film est un film sur la fraternité impossible. On y trouve surtout la découverte de soi-même. Le jeune Gaspard Leprince-Ringuet est un Philippe plein de sensibilité et de droiture qui apprend à devenir un homme. Yvan (Gaspard Ulliel), l'enfant révolté, sans loi, aura su ce qu'étaient la douceur, l'amitié, l'amour. Pour Odile, le retour à la réalité sera rude mais elle saura l'assumer. Toute épreuve nous fait toujours avancer dans la connaissance de nous-mêmes.

    Publié par Cinéma et Spiritualité
    Le lundi 1er septembre 2003
    http://www.asso-chc.net/article.php3?id_article=2420

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10