• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Le Guen Véronique

    Le Guen VéroniqueLe 18 janvier 1990, quatorze mois après sa sortie du gouffre de Valat-Nègre en Aveyron près de Millau en France, elle succombait à une overdose de barbituriques. Elle a laissé à son époux Francis Le Guen un court message l'encourageant à « continuer » ses expéditions. Cette jeune spéléologue de trente-trois ans avait séjourné cent onze jours « hors du temps » à quatre-vingt deux mètres sous terre pour une expérience en chronobiologie dirigée par Michel Siffre avec le concours du CNES et d'autres organismes médicaux. Sa réclusion volontaire servait à l’étude des rythmes biologiques fondamentaux du corps humain en l’absence des stimulis du soleil et de la vie sociale. En 1983, plongeuse reconnue, elle avait participé avec Francis et trois autres compagnons à une plongée souterraine dans un siphon géant profondément enfoui sous le désert de Nullarbor dans la grotte de Coclebiddy en Australie. En 1989, ellle avait publié aux éditions Arthaud un livre Seule au fond du Gouffre. Son suicide met en question la pertinence des expériences scientifiques qui ont pour premier but le développement du savoir sans tenir compte des risques pour la santé mentale de la personne qui accepte librement de servir de cobaye.

    Le document rédigé par Cécile Morlec et intitulé Étude sur les femmes en spéléologie, Midi-Pyrénées, 2004 , a pour objectif de promouvoir la participation des femmes à la spéléologie. L'auteur y établit un parallèle entre les exploits sportifs des femmes et ceux des hommes. La prise de risque chez les femmes est moins importante que chez les hommes. Elles manifestent moins d' attrait pour la compétition que pour l'atmosphère de convivialité qui règne dans le groupe. Dans la performance sportive proprement dite, elles ont tendance à être dépendantes des hommes qui sont souvent leurs conjoints. Tout le document est concentré sur la mise en condition physique et mentale des femmes, sur les assurances ou la garde des enfants ainsi que sur l'aide apportée au cours de la performance. Cependant, aucune attention est portée sur un accompagnement psychologique ou psychothérapeutique après l'épreuve de nature extrême. D’après le docteur Frédéric Grunberg, interviewé par Carole Thibaudeau (La Presse, 22 avril 1990, p. B3), il aurait fallu assurer un suivi psychologique à long terme après l’expérience. Pourtant, selon Véronique elle-même, «il y a des revers très difficiles à vivre quand on revient sur terre. C’est une alternance de hauts et de bas. Néanmoins, c’est une expérience à vivre. C’est une expérience que l’on met dix ans à digérer totalement.»
    www.comite-speleo-midipy.com

    Véronique Le Guen, Seule au fond du gouffre (extrait)

    « Il s'agit ici d'une interrogation qui ne cesse de me poursuivre depuis un certain temps, et que je pourrais résumer (sommairement) de la façon suivante : "privé de tout stimulus, l'esprit humain est-il voué à sombrer dans la folie" »

    Suite: < http://britedevil.over-blog.com/article-33198590.html >

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading