• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Le bosquet de frênes

    BENJAMIN BRITTEN (1913-1976)
    Folk Song for piano and voice

    The ash grave
    Down yonder green valley where streamlets meander,
    When twilight is fading, I pensively rove,
    Or at the bright noontide in solitude wander
    Amid the dark shades of the lonely ash grove.
    'Twas there while the blackbird was joyfully singing,
    I first met my dear one, the joy of my heart;
    Around us for gladness the bluebells were ringing,
    Ah! then little thought I how soon we should part.

    Still glows the bright sunshine o'er valley and mountain,
    Still warbles the blackbird his note from the tree,
    Still trembles the moonbeam on streamlet and fountain;
    But what are the beauties of nature to me?
    With sorrow, deep sorrow, my bosom is laden,
    Ali day I go mourning in search of my love.
    Ye echoes, 0 tell me, where is the sweet maiden?
    She sleeps 'neath the green turf down by the ash grove.

    Le bosquet de frênes
    Au fond de la vallée verte où coulent des ruisseaux sinueux,
    Quand le crépuscule tombe pensivement je me promène,
    Ou bien sous le brillant soleil de midi, tout seul j'erre
    Dans l'ombre profonde du solitaire bosquet de frênes.
    C'est là que, pendant que le merle chantait gaiement,
    J'ai rencontré pour la première fois ma bien-aimée:
    Autour de nous, les clochettes bleues carillonnaient gaiement
    Ah! Nous pensions guère alors que nous nous quitterions si tôt.

    Le soleil brille toujours sur la vallée et la montagne,
    Le merle gazouille toujours son air du haut de l'arbre,
    Le rayon de lune tremble toujours sur le ruisseau et la fontaine;
    Mais que m'importent maintenant les beautés de la nature?
    Une profonde tristesse m'alourdit le cœur,
    Dans le deuil, toute la journée je cherche mon amour.
    Échos, dites-moi où est partie la douce jeune fille?
    Elle dort au-dessous du gazon vert, à côté du bosquet de frênes.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10