• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Lao She

    Lao SheNé en 1899 dans une famille mandchoue de la capitale, Lao She, pseudonyme littéraire de Shu Qingchun, a été dès son enfance, plongé dans une société en pleine évolution. Après avoir occupé des postes administratifs dans les écoles élémentaires, il a enseigné le chinois à l'École des langues orientales à Londres de 1924 à 1929. À la suite du succès remporté par son fameux Le tireur de pousse-pousse, où il décrit les conditions de vie d'un paysan chinois à Pékin, l'écrivain a pu se consacrer entièrement à son œuvre. Romancier et dramaturge, doté d'une vive sensibilité tempérée par un exceptionnel sens de l'humour, Lao She décrit dans ses oeuvres la vie du petit peuple de Pékin.

    Son grand roman écrit entre 1940 et 1942, Quatre générations sous un même toit (Mercure de France 1996 , Folio Gallimard, 1998) décrit la vie des habitants d'un quartier de Pékin et les multiples situations conflictuelles familiales, sociales et politiques auxquelles une famille est soumise sous l'occupation japonaise. Entre 1946 et 1949, il séjourne aux États-Unis. Il revient en Chine lors de l'établissement de la République populaire de Chine et devient député du Congrès national populaire. Élu vice-président de l'Union des Écrivains chinois, il publie en 1956, sa pièce de théâtre, La maison de thé. Au début de la révolution culturelle, publiquement dénoncé , il se serait suicidé le 24 octobre 1966. Il n’a pu achever le grand roman autobiographique qu’il avait entrepris, L’enfant du Nouvel An. Il a été officiellement réhabilité en 1978.

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading