• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    L'angle noir de la joie

    Denise Desautels, L'angle noir de la joie, Arfuyen/Le Noroît, 2011

    Biographie et bibliographie de Denise Desautels
    www.litterature.org/recherche/ecrivains/desautels-denise-163/

    « Le livre de poèmes publié à la double occasion des Rencontres européennes de littérature et de la remise du Prix Jean Arp associe dans son titre ces deux versants dialectiques de la mélancolie et de la joie : L'angle noir de la joie (Arfuyen/Le Noroît, 2011). La joie n'est plus ici l'antonyme du malheur. [...] Mais ce titre définit aussi la place de la mort : n'est-elle pas cet « angle mort » de la joie, sa part cachée et secrète qui est aussi sa condition? Et nous percevons bien dans le recueil cette tentation d'écrire du point de vue de la mort. Dans le poème « Penser ne pas penser » nous remarquons ces trois vers : « déjà l'encre pénètre / à l'intérieur de chacune des fosses / lieu d'observation qu'on voudrait habiter ». Voir la mort de l'intérieur est bien l'œuvre que se sont assignés quelques-uns de nos plus grands poètes. Mais Denise Désautels n'en fait pas, n'en a jamais fait, un programme. La poésie, comme la vie, est l'improgrammable même. » (Extrait: Pascal Maillard, « Denise Desautels ou la résistance à l’écriture »)

    http://blogs.mediapart.fr/edition/edition-des-rencontres-europeennes-de-litterature-strasbourg-erels/article/070311/denis

    « Son sujet de prédilection : la mort, toujours la mort, à commencer par la sienne propre mais dont on ne prend la mesure que dans celle des autres et dans l'Histoire. Car la mort individuelle, qui appartient à la sphère de l'intime (mort des proches, des amis), rejoint aussi celle d'autrui, les anonymes et celles provoquées par les bouleversements politiques . Comme l'écrit Desautels dans son liminaire: 'Décaper l'intimité. Soulever une ombre, puis une ombre, il y a tant de résistances jusqu'à l'histoire vraie, l'ossature grêle qui protège l'âme' (p. 10) » (Extrait de Jacque Paquin, « Dire que tout meurt » dans Lettres québécoises, hiver 2011, n° 144, p. 42).

    Mémoires parallèles : poèmes choisis de Denise Desautels
    Choix et présentation de Paul Chamberland
    Montréal, Noroît, 2004

    « Cette édition permet de saisir, pour la première fois, un trajet de 30 ans d'écriture. Les textes rassemblés ici par Paul Chamberland ouvrent un peu la réception réservée à cette écriture, souvent associée aux arts visuels. Or, si ce rapport est juste, il n'est pourtant qu'une seule de ses dimensions, tout comme le thème de la mort qui la traverse de part en part. Le lecteur retrouvera donc dans cette anthologie les thèmes de la voix et de sa théâtralité, de la mémoire, le jeu que la poète entretient avec les éléments autobiographiques, le questionnement constant de la langue dans son rapport à l'existence. Véritable « théâtre de la mémoire », l'œuvre de Denise Desautels place la langue au centre de son travail d'écriture, matériau à modeler et à mettre en mouvement. Les lecteurs trouveront ici une voix unique, sensible et porteuse » (L'Éditeur).

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-12
    Loading