• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Lafargue-Marx Paul et Laura

    Paul Lafargue, socialiste français né le 15 janvier 1842 à Santiago de Cuba d'une famille de descendants d'esclaves et de colons. Il s'installe en France avec ses parents à l'âge de 9 ans. Après des études secondaires à Bordeaux, il suit des cours à la Faculté de médecine de Paris où il fait la connaissance de Pierre Joseph Proudhon (1809-1865).

    Paul Lafargue est exclu à vie de la Faculté en 1865 pour avoir déclaré lors du premier congrès international des étudiants à Liège (Belgique) qu'il souhaitait voir disparaître les rubans tricolores au profit de la couleur rouge. Il émigre alors à Londres où il achève ses études et rencontre Friedrich Engels et Karl Marx. De ce dernier, il deviendra le gendre le 2 avril 1868 en épousant sa fille, Laura Marx.

    Acquis au socialisme scientifique et membre de la Première Internationale dès 1866, Paul Lafargue rentre en France. Il représente l'Espagne au Congrès de Bruxelles en 1868, puis soutient la Commune de Paris en 1871 depuis Bordeaux où il réside. Ayant dû fuir en Espagne, il y fonde la même année une section marxiste de la 1re Internationale et crée avec Pablo Iglésias le parti ouvrier espagnol. En 1872, il participe au Congrès International de La Haye où a lieu l'exclusion de Bakounine. Après un séjour au Portugal, il retourne à Londres où il abandonne la médecine, traduit les ouvrages de Marx et Engels et publie de nombreux écrits dont La religion du capital.

    De retour en France, Paul Lafargue fonde en 1880, avec Jules Guesde, le Parti Ouvrier, puis la revue Le socialiste. En 1891, il vient animer en avril des réunions à Fourmies où aura lieu un massacre le 1er mai 1891. Condamné en juillet à un an de prison, il est élu député de la 1re circonscription de Lille, le 8 novembre, et libéré de prison. Battu aux Législatives, il reprend en 1893 son travail de vulgarisateur du marxisme et participe activement à la vie du Parti ouvrier français (POF)

    Il se suicide par injection d'acide cyanhydrique le 25 novembre 1911 à Draveil, Seine-et-Oise avec sa femme, Laura Marx (1845-1911) à qui l'on doit la traduction en français du Manifeste communiste écrit par son père, Karl Marx. Ils sont enterrés au cimetière du Pére Lachaise, division 77, face au Mur des Fédérés.

    Paul Lafargue a laissé un court message : « Sain de corps et d'esprit, je me tue avant que l'impitoyable vieillesse qui m'enlève un à un les plaisirs et les joies de l'existence et qui me dépouille de mes forces physiques et intellectuelles ne paralyse mon énergie, ne brise ma volonté et ne fasse de moi une charge à moi et aux autres ».

    Au sujet du suicide de Paul et de Laura, Louis Aragon* écrit:

    « Ils se l'étaient promis depuis de longues années. Ils avaient vécu avec cette assurance mutuelle contre la décrépitude, la déchéance des vieux jours. Ils s'étaient fixé le soixante-dixième anniversaire de Lafargue comme terme de leur vie. Quelques fussent alors leur santé à tous deux [...]. À travers les années, ils avaient vécu avec cette certitude entre eux, cette conspiration contre la vieillesse. [...] Vous trouvez ça très beau, très grand, et patati et patata. Moi, pas. Je trouve ça simplement lamentable : pourquoi faut-il que la fille de Marx ait fait cela? [...] J'ai tout le respect qu'on voudra pour Lafargue: ça a été un militant du mouvement ouvrier, qui a donné toute sa vie à notre classe, et qui ne l'a jamais trahie. Mais il ne nous a pas donné sa mort. Sa mort n'a rien à voir avec la lutte des ouvriers » (Les cloches de Bâle [1934], III, 2, Paris, Gallimard, « Folio », 1972, p. 286-330 (parsim, cité par Jean Salem, Le bonheur ou l'art d'être heureux par gros temps, Champs, essais, 2011, p. 128)

    Oeuvres

    Parmi les nombreux ouvrages de Paul Lafargue, retenons plus particulièrement

    Le Droit à la paresse
    (1880)
    Cours d'économie sociale (1884)
    Le Communisme et l'Évolution économique (1892)
    Le Socialisme et la Conquête des pouvoirs publics (1899)

    Sources

    http://www.parti-socialiste.org/fede/lafargue.htm

    À lire

    Paul Lafargue et Laura Marx-Lafargue
    http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-2011/
    institutions-et-vie-politique/paul-lafargue-et-laura-marx-lafargue

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-11
    Loading