• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Labé Louise


    Labbé Louise Née à Lyon, Louise Labé (1524-1566) est une poétesse française, surnommée «La Belle Cordière». Fille d'un riche cordier, Louise Labé bénéficie d'une éducation moderne inspirée des idées italiennes. Elle apprend le latin, l'italien, l'espagnol, la musique. Excellente cavalière, elle s'est initiée aux métiers des armes et participe à des tournois. Elle crée l'un des premiers salons littéraires, fréquenté par Maurice Scève et Pelletier du Mans. En 1555, elle publie Débat de Folie et d'Amour en prose, trois élégies et vingt-quatre sonnets.

    Elle est l'une des premières à revendiquer le droit des femmes à la création littéraire. Elle fut active dans le cercle des poètes de Lyon du temps de la Renaissance autour de Maurice Scève. Selon l'hypothèse de Mireille Huchon, Louise Labé n'aurait été une fiction littéraire (Louise Labé. Une créature de papier, Droz, 2006).

    Parmi ses quelques pièces poétiques qui touchent au thème de la mort, le poème «Tant que mes yeux» est sans doute celui qui rend le mieux compte à la fois de son désir d'aimer et de jouir de la vie avec ses joies et se peines, d'une part, et de son désir de mourir, d'autre part, si l'amour et les jeux ne lui seront plus accessibles.

    Tant que mes yeux

    Tant que mes yeux pourront larmes épandre
    À l'heur passé avec toi regretter:
    Et qu'aux sanglots et soupirs résister
    Pourra ma voix, et un peu faire entendre:

    Tant que ma main pourra les cordes tendre
    Du mignard Luth, pour tes grâces chanter:
    Tant que l'esprit se voudra contenter
    De ne vouloir rien fors que toi comprendre:

    Je ne souhaite encore point mourir.
    Mais quand mes yeux je sentirai tarir,
    Ma voix cassée, et ma main impuissante,

    Et mon esprit en ce mortel séjour
    Ne pouvant plus montrer signe d'amante:
    Prierai la mort noircir mon plus clair jour.

    http://francite.net/education/page117.htm

    IMAGE

    terredesecrivains.com

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-03