• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Kelly David

    David Kelly le 17 mai 1944 et décédé le 17 juillet 2003, diplômé en agriculture de l’université d’Oxford, ce microbiologiste a été chef du conseil de recherche en environnement naturel de l’Institut de virologie, membre du centre de recherche chimique du ministère de la Défense en Grande-Bretagne et inspecteur en contrôle des armes en Irak. Le 18 juillet, deux jours après une interrogation devant le comité parlementaire sur une fuite à la BBC au sujet de manipulations du gouvernement de Tony Blair dans le dossier des armes de destruction massive en Irak, il a été trouvé mort à la lisière d’un bois en pleine campagne. Le rapport de la commission d’enquête présidée par le juge Lord Brian Hutton au sujet des circonstances de la mort de Kelly conclut au suicide. Cette version ayant été contestée notamment par des équipes médicales, le coroner Nicolas Gardiner refuse pourtant la réouverture de l’enquête. Homme paisible et honnête, Kelly admet avoir eu une conversation avec un journaliste de la BBC sans se reconnaître pour autant dans la présentation que celui-ci en a fournie au grand public. Janice, l’épouse de Kelly, a confié que son mari, depuis ces événements, lui parut absent d’esprit et désespéré ayant le cœur brisé (I just thought he had a broken heart).

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-11