• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Jonker Ingrid

    Ingrid Jonker est née dans une ferme près de Kimberley en Afrique du sud le 19t septembre 1933. Ses parents se séparent avant sa naissance. Avec sa mère et sa soeur, elle demeure avec ses grands-parents et déménage à une autre ferme près de Kaapstad (Cape Town, Le Cap). Sa grand-mère décède en1938 et sa mère en 1943, alors qu'Ingrid n'avait que 10 ans. Ingrid et sa soeur retournent chez leur père, mais leurs relations avec celui-ci et sa troisième femme furent turbulentes.

    Ingrid n'a que 16 ans, lorsqu'elle écrit son premier recueil de poèmes en Afrikaans intitulé Na die somer (Après l'été). Malgré le fait que plusieurs maisons d'édition furent intéressées à ses oeuvres, son premier recueil Ontvlugting (Évasion, Fuite) ne fut publié qu'en1956, l'année où elle épousa Pieter Venter. De cette union naîtra en 1957 une fille appelée Simone. Le couple se sépare trois ans plus tard.

    Le père d'Ingrid, membre du parlement sud-africain et responsable de la censure des publications et des spectacles, rejeta publiquement sa fille en conflit avec les politiques de son père, À la même époque, amante de deux écrivains engagés, Jack Cope et André Brink, elle se fit pratiquer une interruption volontaire de grossesse non désirée alors que l'avortement était un crime selon les lois sud-africaines. Le rejet de son père et l'acte d'avortement mèneront à la dépression* d'Ingrid Jonker qui choisit de se faire traiter en 1961 à l'hôpital psychiatrique de Valkenberg. En 1963, elle remporte le prix littéraire de la presse de langue afrikaans qui lui permet de faire un voyage en Europe en compagnie d'André Blink qui retourne vers sa femme avant la fin de ce séjour à l'étranger.

    Le 19 juillet 1965, elle marche délibérément, sur la plage de Three Anchor Bay près de Kaapstad, vers la mer qui l'accueille dans ses vagues. À l'annonce de la mort d'Ingrid, son père aurait dit : « on peut la jeter de nouveau à la mer, je n'en ai cure ». Cette descente dans les profondeurs de la mer peut être interprétée comme une entière fusion avec la mère et une totale ou radicale rupture avec le père.

    Après son suicide, Jack Cope établit la fondation Ingrid Jonker qu'il dirigea jusqu'à sa mort en 1991. Simone Venter, fille d'Ingrid est l'unique ayant droit de toutes les œuvres de sa mère.

    Le 24 mai 1994, Nelson Mandela lut son poème Die Kind (wat doodgeskiet is deur soldate by Nyanga - qui fut tué par balle par les soldats de Nyanga) en afrikaans original lors de son discours d'ouverture du premier parlement démocratique.

    À titre posthume, Ingrid Jonker fut reçu dans l'Ordre d'Ikhamanga par le Président pour l'excellence de sa contribution à la littérature. Elle écrivit ses poèmes en Afrikaans dont la plupart ont été traduits dans plusieurs langues. À cause de l'intensité de sa poésie et sa vie tourmentée, elle est reconnue comme la Sylvia Plath* sud-africaine. On la compare également à Anne Sexton*

    The child is not dead

    The child is not dead
    The child lifts his fists against his mother
    Who shouts Afrika! shouts the breath
    Of freedom and the veld
    In the locations of the cordoned heart

    The child lifts his fists against his father
    in the march of the generations
    who shouts Afrika! shout the breath
    of righteousness and blood
    in the streets of his embattled pride

    The child is not dead not at Langa nor at Nyanga
    not at Orlando nor at Sharpeville
    nor at the police station at Philippi
    where he lies with a bullet through his brain

    The child is the dark shadow of the soldiers
    on guard with rifles Saracens and batons
    the child is present at all assemblies and law-givings
    the child peers through the windows of houses and into the hearts of mothers
    this child who just wanted to play in the sun at Nyanga is everywhere
    the child grown to a man treks through all Africa
    the child grown into a giant journeys through the whole world
    Without a pass

    (traduction en anglais de l'afrikaans Die Kind)

    Source

    JS « Ingrid Jonker » < http://oldpoetry.com/oauthor/show/ingrid_jonker# >

    IMAGE
    photo d'Ingrid Jonker
    toutpourlesfemmes.com

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-15
    Loading