• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Huet De Froberville Barthélemy

    Huet de Froberville BarthélemyBarthélemy Huet de Froberville naquit à Romorantin dans le Loir et Cher (France) le 22 janvier 1761. Il débarqua à l’Ile de France le 25 mai 1778 comme sous-lieutenant de régiment ; il avait alors 17 ans. Peu après son arrivée, il fut détaché à l’Ile Bourbon, puis embarqua avec sa compagnie sur l’Ajax à destination des Indes. Il prit part à maints combats et revint à l’Ile de France le 19 septembre 1784. Il passa quelque temps dans la milice et peu après se retira de l’armée comme Capitaine d’Infanterie. Il réussit à subvenir aux besoins de sa famille en grande partie grâce à ses activités historiques et littéraires. Il rédigea un certain nombre d’ouvrages sur Madagascar, notamment un dictionnaire Français-Malgache et de nombreux autres manuscrits. Barthélemy Huet de Froberville s’éteignit à Port-Louis le 24 avril 1835 et fut inhumé au cimetière de l’Ouest.

    Sidner ou les dangers de l'imagination

    L’œuvre de Froberville paraît pour la première fois à compte d’auteur en 1803. C’était à l’île de France. C’est le premier roman en français paru dans cette partie du monde. S’apparentant à Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre et au Werther de Goethe, à qui d’ailleurs Froberville dédie son ouvrage, Sidner est un roman épistolaire de 71 lettres débordant de sentimentalisme et relatant dans un texte aux images poudrées, empesées d’emphases et d’allégories les péripéties d’une idylle amoureuse impossible entre Emilie et Sidner.

    Il publie à l’île Maurice le premier roman de l’hémisphère Sud, intitulé Sidner ou les dangers de l’imagination (1803) et le dédie à Goethe*. Le héros de ce roman se suicide comme le jeune Werther du maître allemand. Ce dernier répond à l’auteur: «J’ai survécu à mon Werther. Vous avez survécu à votre Sidner et sûrement vous n’en êtes pas pour cela un plus mauvais citoyen…».

     

    IMAGE

    ocean-edition.fr

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-15
    Loading