• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Homère

    Homère, né en - 800 et décédé en -740, est un poète grec du VIII° siècle avant J.-C. Il est traditionnellement représenté comme un vieil aveugle récitant ses poèmes à travers la Grèce Antique. Il serait l'auteur de l'Iliade et l'Odyssée ainsi que de nombreuses aventures épiques. Bien que beaucoup de mystères et de légendes entourent sa vie, ses textes restent présents dans la mémoire collective et son génie inspirera au fil des siècles bon nombre d'écrivains, tels que Platon*, Virgile*, ou encore Dante*. (Internaute Encyclopédie)
    <http://www.linternaute.com/biographie/homere-1/>

    Des siècles de composition orale de la sensibilité humaine transmise par la tradition

    «Chacun sait que la littérature grecque commence avec les épopées d'Homère, l'Iliade et l'Odyssée; [...] Et l'on ne peut que s'étonner quand on pense à la richesse extraordinaire et à la variété des situations et des sentiments qui sont évoqués chez Homère: c'est la cruauté de la bataille et c'est aussi la vie douce en temps de paix*; c'est la violence, la colère, et c'est aussi la douceur et l'affection; on triomphe d'imposer la mort et l'on s'apitoie sur le deuil* qui en résulte. [...] Si donc l'épopée d'Homère se situe pour nous au début, il ne faut jamais oublier qu'elle est en réalité l'aboutissement de plusieurs siècles de composition orale transmise par la tradition.» (J. de Romely et M. Trédé, Petites leçons sur le grec ancien, Paris, Stock, 2008, p. 34-36)

    Suzanne Saïde, Homère et l'Odyssée, Paris, Belin, 2010, 607 pages traite abondamment de la question homérique, de l'art d'Homère, d'Homère et l'histoire, de l'Odyssée, de ses personnages et son idéologie. Au sujet de la poétique d'Homère, elle écrit:

    « Qu'il s'agisse des formules, des scènes typiques ou des images, on peut ainsi voir comment une meilleure connaissance des techniques de la poésie orale et un recours systématique à la mise en série ont permis la reconstitution progressive de ce qu'on a appelé une "poétique" ou une "esthétique" de l'oralité.

    Apprécier Homère aujourd'hui, c'est donc tout à la fois reconnaître en lui l'héritier d'une tradition poétique que l'on peut faire remonter très haut, jusqu'à l'indo-européen, mais aussi un poète novateur qui sait parfois s'opposer à la tradition et un poète "unique" dont l'originalité se marque fortement quand on le compare à ce que nous savons des autres épopées archaïques.» (o.c., p. 96)


    Une investigation sur l'expérience éthique d'une culture

    Paul Ricoeur «est parfaitement conscient du fait que l'activité mimétique implique des présupposés éthiques. Il se réfère à l'ouvrage de James M. Redfield qui, dans Nature and Culture in the Iliad (Chicago, University of Chicago Press, 1975), interprète la tragédie de Hector selon la Poétique d'Aristote*. Cette théorie suppose l'idée des bons et des mauvais caractères (qualités éthiques) quand il définit la tragédie par la représentation «d'hommes meilleurs que nous» (XV, 54b) pour l'opposer à la comédie qui représente «des personnages pires que les hommes actuels» (II, 48a). L'investigation aristotélicienne à laquelle Redfield soumet l'iliade fait apparaître la tragédie comme «une investigation sur la force et la faiblesse d'une culture», donc sur son expérience éthique, sur ses idées de bonheur et d'excellence, une investigation qui nous propose un enseignement sur la valeur de la culture. [...] Le récit tragique «imite» les idées déjà établies d'une culture, non seulement les idées générales du souffrir et de l'agir, mais encore les idées plus particulières des actions estimées et des actions méprisées.» (Peter Kemp, Sagesse pratique de Paul Ricoeur. Huit études, Paris, Éditions de Sandre, 2010, p. 17-18)


    L'ILIADE

    L'Iliade
    raconte la guerre à Troie: amours, guerres et morts et culmine dans le duel fatal : Achille contre Hector. L'épopée commence ainsi:

    «Chante, déesse, la colère d'Achille, le fils de Pélée; détestable colère, qui aux Achéens valut des souffrances sans nombre et jeta à Hadès* tant d'âmes fières de héros, tandis que de ces héros mêmes elle faisait la proie des chiens et de tous les oiseaux du ciel - pour l'achèvement du dessein de Zeus. Pars du jour où une querelle tout d'abord divisa le fils d'Atrée, protecteur de son peuple, et le divin Achille.»

    L'ODYSSÉE

    Chant 1
    Dis-moi, Muse, cet homme subtil qui erra si longtemps,
    après qu'il eut renversé la citadelle sacrée de Troiè.
    Et il vit les cités de peuples nombreux, et il connut leur esprit ;
    et, dans son coeur, il endura beaucoup de maux, sur la mer,
    pour sa propre vie et le retour de ses compagnons.


    L'Odyssée (en grec Ὀδυσσεία/Odusseía) raconte l’aventure d'Ulysse (en grec Ὀδυσσεύς / Odusseús): celui qui pilla Troie, qui pendant des années erra, voyant beaucoup de villes, découvrant beaucoup d’usages, souffrant beaucoup d’angoisses dans son âme sur la mer pour défendre sa vie et le retour de ses marins» (première strophe du poème).

    L'Odyssée est composée de 24 chants:

    Chants I à IV : Télémaque laisse sa mère Pénélope avec ses prétendants à Ithaque et part quérir des nouvelles de son père à Pylos et à Sparte, interroge Nestor et Ménélas.

    Chants V à XII • les récits d'Ulysse sur ses aventures.

    Chants XIII à XXIV Ulysse rentre à Ithaque, retrouve sa femme Pénélope, massacre les prétendants de celle-ci et restaure la paix.

    IMAGE
    «Homère» Le Monde fr.

    http://chantalserriere.blog.lemonde.fr/2007/03/10/lenigme-du-samedi-quand-le-poete-veut-toucher-les-etoiles/

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-14
    Loading

    Notes

    Source:
    Homère, L'Odyssée (traduction de Leconte de Lisle, 1818-1894)
    philoctetes.free.fr/homereod2.htm

    Documents associés

    • Charybde et Scylla
    • Louise Prescot, «De Charybde à Scylla»* Chant XII [Circé:]«Scylla pousse d'affreux...
    • La sépulture de Hector
    • L'ILIADE CHANT 24 Le vieillard Priam supplie Achille de lui rendre le cadavre de son fils qu'il...