• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Heer et Ranjha

    Heer et Ranjha

    Heer et Ranjha appartient au genre littéraire des qissa. «Les qissa, attestés dans la littérature panjabi depuis le XVII° siècle, sont des lais qui racontent dans un idiome élaboré les légendes de la tradition orale ou des histoires d'amour venues des mondes arabe et iranien. [...] Ces qissa ont en général pour titre le nom de l'héroïne suivi de celui du héros ou de l'auteur. L'héroïne y joue toujours un rôle le plus actif et imagine les stratagèmes qui lui permettront de rencontrer son aimé à loisir. Le premier qissa qui soit parvenu jusqu'à nous est Hir de Damodar (début du XVII° siècle). Ensuite, de nombreux qissa furent composés jusqu'aux années qui suivirent la conquête britannique, et avec le temps, certaines légendes en vinrent à être liées au nom du poète qui en avait écrit la version la plus magistrale. (Denis Matringe, «Rapports entre formes littéraires et traditions orales au Panjab pakistanais» dans Bacqué-Grammont J.-L., Pino A., Khoury S., D'un Orient l'autre, Actes des troisièmes journées de l'Orient. Bordeaux, 2-4 octobre 2002, Paris-Louvain, Éditions Peeters, «Cahiers de la Société Asiatique», Nouvelle Série, 4, 2005, p.565-566)

    Récit
    Heer est une femme extrêmement belle, née dans une famille riche Jatt à Jhang dans le Panjab (Pakistan). Ranjha (nom de famille) dont le prénom est Dheedo est également d'une famille Jatt du clan Ranjha. Il est le plus jeune de quatre frères et vit dans le village Takht Hazara, près de la rivière Chenab. Le plus jeune de quatre frères et fils préféré de son père, Ranjha quitte la maison parce que les femmes de ses frères refusent de lui donner à manger. Il arrive dans le village de Heer qui lui offre l'emploi de berger des bêtes de son père. Fascinée par la façon dont Ranjha joue de la flûte, Heer tombe en amour avec Ranjha. Les deux amants se rencontrent en secret pendant de nombreuses années jusqu'à ce qu'ils soient découvert par Kaldo, oncle jaloux de Heer. Celle-ci est contrainte par sa famille d'épouser Saïda Khera. Navré, Ranjha erre dans le pays et rencontre un jogi (ascète), perce ses oreilles, renonce au monde et devient jogi lui-même et poursuit son errance à travers tout le Panjab pour trouver enfin le village où demeure Heer. Les parents de Heer consentent au mariage des deux amoureux. Le jour du mariage, l'oncle Kaldo met du poison dans la Laddu (plat de nourriture sucrée) de Heer. Mis au courant, Ranjha se précipite vers Heer. Hélas, il est trop tard. Brisé de douleur, Ranjha prend la Laddu que Heer a mangé et meurt à ses côtés. Heer et Ranjha sont inhumés à Jhang, le village natal de Heer. Leur mausolée devient un lieu de pèlerinage pour les amoureux.
    Texte intégral: http://www.scribd.com/doc/23060719/Heer-Story-Ranjha-French

    La plus célèbre version de Heer et Ranjha est celle adaptée par Varis Shah, rédigée en 1794, traduite en anglais par
    Charles Frederick Usborn sous le titre The Adventures of Heer Ranjha aux Éditions Peter Owen - UNESCO, 1973.

    Le film Heer Ranjha
    Date de Sortie: vendredi 13 novembre 2009
    Réalisateur: Harjit Singh, Ksshitij Chaudhary
    Producteur: Apinder Grewal, Gulzar Inder Chahal, Harbhajan Mann
    Scénario: Harjit Singh
    Studio: Eros International
    Durée: 155 min.
    En Vedette: .Harbhajan Mann, Neeru Bajwa, Guggu Gill, Jasbir Jassi

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-11