• Encyclopédies

      • Encyclopédie de l'Agora

        Notre devise: Vers le réel par le virtuel!


      • Encyclopédie sur la mort

        L’encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités.


      • Encyclopédie Homovivens

        Encyclopédie sur les transformations que l'homme opère en lui-même au fur et à mesure qu'il progresse dans la conviction que toute vie se réduit à la mécanique.


      • Encyclopédie sur l'inaptitude

        Tout le monde en conviendra : c'est au sort qu'elle réserve aux plus vulnérables de ses membres que l'on peut juger de la qualité d'une société. Aussi avons-nous voulu profiter ...


      • Encyclopédie sur la Francophonie

        L'Encyclopédie de la Francophonie est l'une des encyclopédies spécialisées qui se développent parallèlement à l'Encyclopédie de l'Agora.

  • Dictionnaires
  • Débats
      • Le Citoyen Québécois

         Après la Commission Gomery, la Commission Charbonneau! À quelles conditions pourrions-nous en sortir plus honnêtes… et plus prospères

      • L'hypothèse Dieu

         Un nouveau site consacré au dialogue entre croyants et non-croyants a été créé. Son titre « L’hypothèse Dieu » annonce-t-il un vira...

  • Sentiers
      • Les sentiers de l'appartenance

        L'appartenance c'est le lien vivant, la rencontre de deux Vies : la nôtre et celle de telle personne, tel  paysage...Quand la vie se retire, le sentiment d'appropriation se substitue au ...

      • Le sentier des fleurs sauvages

        Nous sommes des botanistes amateurs. Notre but est de partager un plaisir orienté vers une science complète où le regard du poète a sa place à côté de celui du botaniste, du généticien, du gastrono...

      • L’îlot Louis Valcke

        Sur les traces de Louis Valcke (1930-2012), professeur, philosophe, essayiste, cycliste, navigateur et pèlerin. Spécialiste mondial de l’œuvre de Pic de la Mirandole.

  • La lettre
    • Édition

    L'Encyclopédie sur la mort



    Hastings Béatrice

    A. MogEmily Alice Haigh, fille du grand propriétaire terrien William Haigh, est née à Port Elizabeth en Afrique du Sud le 12 mai 1879. En 1896, elle fréquenta pendant trois ans le Queen's College à Oxford pour étudier la littérature. Plus tard elle prendra le nom de Béatrice Hastings et poursuivra une carrière en journalisme. En tant que membre de la Fédération sociale démocratique, elle écrit des articles dans la revue socialiste The New Age. Elle fut également membre de la Société pour l'abolition de la peine de mort et de la Ligue pour la réforme pénale. Ensemble avec son amie Annie Besant, Hastings prit la défense de Madame Helena Blavatsky (1831-1891), fondatrice de la Société théosophique et auteure de La Doctrine Secrète (1889). Avec son amie Katherine Mansfield, elle se lance dans une nouvelle forme de l’essay writing dont les textes sont publiés dans The New Age. En 1909, elle se joint à C. H. Norman dans sa campagne de révision du procès de John Dickman, accusé de meurtre et pendu en 1910.

    Béatrice Hastings fut connue pour ses succès avec les hommes. Ainsi, elle eut comme amants Alfred Richard Orage (1873-1934), rédacteur en chef du journal anglais The New Age, et Percy Wyndham Lewis (1882-1957), peintre et écrivain britannique, né au Canada. En 1914, juste avant la guerre, elle s'établit en France et partage un appartement à Montparnasse avec Amadeo Modigliani (1884-1920), peintre et sculpteur pour qui elle pose plusieurs fois. Quatorze portraits et nues ont été conservés de cette période tumultueuse de consommation abusive d'alcool et d'opium. Elle connut aussi une relation orageuse avec Raymond Radiguet (1903-1923), écrivain français précoce, auteur de Le Diable au corps et Le Bal du comte d'Orgel, décédé de la fièvre typhoïde à vingt ans. Elle fut aussi proche de Jean Cocteau et de Max Jacob. Toujours en France, elle publie régulièrement, en tant que critique d'art, une colonne dans The New Age sous le nom d'Alice Morning.

    Dans les années 1930, Hastings retourne en Angleterre et s'installe à Worthing (Sussex de l'Ouest) où elle publie deux livres : The Old New Age - Orage and Others (1935) and The Defence of Madame Blavatsky (1937).

    Souffrant d'un cancer, elle se donna la mort par asphyxie le 30 décembre 1943. Elle a été inhumée au cimetière de Worthing.

    IMAGE
    « Madam Pompadour »
    Portrait de Béatrice Hastings
    par Amadeo Modigliani

    Date de création:-1-11-30 | Date de modification:2012-04-10
    Loading